Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 05:45

 

Viande de cheval et viande halal

Quelle histoire........  
 Et toute l'Europe est en émoi!   
  Je suis d'accord qu'il y a tromperie  Beaucoup de gens n'ont plus envie de manger de cheval parce qu'ils sont cavaliers, parce que c'est un animal de compagnie ou simplement parce que c'est un animal "noble". 
Mais le lapin, la chèvre, l'agneau, le veau et sa maman sont très mignons aussi.......  Il y a quelques dizaines d'années il y avait des boucheries chevalines dans toutes les villes et les villages et beaucoup de gens mangeaient du cheval..... 
Il y a tromperie, certes , mais les gens n'ont couru aucun risque sanitaire et la qualité de la viande de cheval n'a rien à envier à celle du bovin.   Je me fais un peu l'avocat du diable, car je trouve scandaleux que les médias et les politiques fassent une telle histoire de la substitution de viande bovine par de la viande chevaline, alors qu'ils passent sous silence, voire même favorise la commercialisation tout azimut de la viande halal dans notre pays. 
Alors que nous sommes un pays laïque et normalement chrétien, civilisé:  Pour des principes purement commerciaux pour les uns et politiques pour les autres, nous permettons l'abattage cruel de nos animaux pour des raisons religieuses, alors que nous nous étions efforcé depuis des années d'établir un protocole d'abattage limitant au maximum le stress et la souffrance animale.  Non seulement cette pratique est cruelle, mais en plus elle est contraire aux normes sanitaires. L'animal a la trachée et l'oesophage tranchés, sans être préalablement estourbi et peut donc vomir et souiller la carcasse. 
En plus de cette méthode contraire à nos principes du respect de l'animal dans notre pays, par commodité commerciale, les distributeurs nous font manger de la viande halal sans que nous le sachions.  En quoi, nous qui ne sommes pas musulmans, devons nous manger de la viande halal, contraire à tous nos principes......il a même été question d'en servir à nos enfants dans les cantines.  Là il y a tromperie, une énorme tromperie..... on mange la viande d'un animal qui a stressé, souffert; une viande qui a pu être contaminée et qui a été abattue selon un rite d'une religion qui n'est pas la notre.
Alors, messieurs les politiques et messieurs les journalistes, faites votre métier, donnez à chaque problème l'importance qu'il mérite et ayez un peu de courage. Ca vous changera, et les français vous en seront reconnaissants.
Docteur Philippe Travadon 
Vétérinaire   

 
 A transmettre sans modération!! 
Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 11:04

1 homme, 4 femmes, 46 enfants

ce n'est pas moi qui le dit.......

cliquez sur ce lien du JDD

 

http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/1-homme-4-femmes-46-enfants-199813

Un article du Journal du Dimanche 
Mise à jour le 6 mars 2013

 

Vous avez dit « Mali » ?

  Non, pas au Mali ... mais  ici !

 

Repost 0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 14:27

Roulette.jpg

Repost 0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 14:11

José

Meidinger

 

Journaliste.

 

  Ancien grand reporter à France 3 Alsace, il passe son temps entre l’Alsace et la Grèce.

La France s’en va-t-en guerre… au Mali. Le président dramatise, sur fond tricolore. Sûr qu’il lui fallait revêtir un treillis, à notre glorieux chef des Armées, marionnette relookée d’un petit fils du Père de la Nation. Maréchal Hollande, nous voilà ! Tout cela est grotesque : Guignol en comique-troupier n’est plus au Jardin d’Acclimatation ou au parc Montsouris, mais à l’Élysée où, à chaque coup de feu, notre foudre de guerre en remet une couche. Alerte rouge, renforcement du plan vigie pirate, consulats et ambassades sous haute surveillance. Chiche qu’on rappelle les réservistes !

Dans la France profonde, l’Afrique, on s’en tape les reins : « Ce n’est pas au Mali, au Tchad ou en Côte d’Ivoire qu’il faut envoyer nos troupes, mais dans nos cités où le terrorisme est quotidien » enrage-t-on dans les quartiers où les opérations de guérilla se multiplient en toute impunité. Il y a, bien sûr, Marseille où l’on manie volontiers la kalachnikov, sur fond de trafics de drogue dans les quartiers Nord. Il y a Villeurbanne ou Lyon, le plateau de la Duchère, ses immenses barres HLM et ses voitures qui brûlent, Toulouse et le Mirail, Garges-lès-Gonesse ou encore le Val Fourré dont les excès défigurent Mantes-la-Jolie.

Mais c’est à Mulhouse que la violence est quasi quotidienne depuis le début de la nouvelle année. La semaine dernière, un tram a été littéralement attaqué dans le quartier des Coteaux. Cagoulés ou masqués, une douzaine d’agresseurs avaient minutieusement préparé leur traquenard en accumulant des barrières de chantier sur les rails, obligeant la rame à s’arrêter. On imagine la suite : le tram a été caillassé et des engins incendiaires lancés sur l’avant du véhicule. « Ils veulent la guerre ? Ils l’auront ! » déclare le lendemain le procureur de la République. Et pour bien montrer qu’il ne se paye pas de mots, il décide sur le champ d’ouvrir une information judiciaire pour « tentative de meurtre » sur le conducteur du tram.

Bien mal lui en prit : sans doute rappelé à l’ordre par sa hiérarchie, le procureur ne retiendra en définitive que le chef d’accusation de« destruction de biens par incendie au moyen dangereux pour la sécurité des personnes ». L’état de guerre a tourné court…

Mais les combats n’ont pas cessé : les pompiers sont régulièrement pris à partie. Appelés sur les lieux, leurs véhicules de secours sont attaqués, victimes de véritables guet-apens. Leurs syndicats dénoncent des« tentatives de meurtre ». Le ministère de l’Intérieur a envoyé une compagnie et demie de CRS supplémentaire. Avec le renforcement du plan vigie pirate, ils seront sans doute affectés à la surveillance du consulat d’Algérie ou au contrôle des automobilistes…

La colère gronde dans les quartiers de Mulhouse : ce ne sont pas des visites de ministre que l’on réclame, mais une véritable déclaration de guerre, comme au Mali, à destination des délinquants, trafiquants et autres caïds de banlieue… Mais avec notre Gamelin de Corrèze c’est, comme en 40, perdu d’avance !

José Meidinger, le 13 janvier 2013

Repost 0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 14:11

 

LA LETTRE   n° 162 Pont-St-Esprit, le 15 mars 2013

 

Du Sahel aux banlieues : certains observateurs considèrent que si l’armée française se retire du Sahel, les forces islamistes pourraient se reconstituer et reprendre leur progression, si bien que l’intervention française pourrait n’avoir servi qu’à les ralentir temporairement. A moins que nos dirigeants aient voulu, par cette action, faire comprendre à ceux des banlieues (dont certains sont allés au Sahel épauler leurs frères), que le pouvoir n’est pas au bout du fusil (ou de la révolte, armée ou pas), mais au terme d’un processus démocratique… Allez savoir.

Enfin, cette intervention aura au moins montré une chose, c’est que nos gouvernants sont meilleurs pour faire la police au lointain Sahel, que dans nos proches banlieues… comme récemment à La Paillade, où le préfet et la maire de Montpellier venus en représentation, ont dû fuir comme des péteux une inauguration qui n’a pu avoir lieu…

Mais rassurez-vous braves gens, dans le même journal qui relatait ces faits en quelques lignes discrètes, une pleine page était consacrée à un sociologue venu nous expliquer doctement, que la délinquance n’était pas en augmentation ni plus violente qu’avant. Avant, pour ceux qui n’ont pas la mémoire courte, étant l’époque, pas si lointaine, où un képi de garde champêtre aperçu à l’horizon, suffisait à assurer calme et tranquillité, et inspirer à Trenet la chanson : douce France…

 

Ceux qui se mordent les doigts : après avoir soutenu Castillon et ses manœuvres pour être seul face à Baumet, afin d’avoir les mains libres une fois élu… Parmi eux, ceux qui vont retourner à Paris le 24 mars, pour s’opposer au mariage homo qui doit être voté par les députés, dont le nôtre, Socialiste depuis les dernières élections, le maire Castillon l’ayant aidé à battre le sortant de droite qui, lui, ne voterait pas la loi faisant la promotion des homos.

Enfin, comme disait Kennedy : «une erreur ne devient une faute que si l’on refuse de la corriger», ainsi, espérons que ces électeurs égarés se souviendront de leur erreur, quand ils seront prochainement approchés, par ceux qui préparent la liste des insatisfaits de la majorité…

 

Le contrat de l’eau : et de l’assainissement (ça va ensemble), arrive à expiration en fin d’année. Occasion pour la commune d’en finir avec l’affermage qui enrichit Veolia au détriment des Spiripontains, et en revenir à la régie municipale, moins coûteuse. D’autant que c’est la tendance actuelle des communes bien gérées. Espérons que la majorité municipale fera le bon choix. Petit historique sur l’origine du contrat actuel :

Courant 1993, devant l’augmentation abusive du prix de l’eau qui était déjà prohibitif (40% au dessus de la moyenne nationale), je me penche sur le dossier et découvre que ce prix excessif résulte d’un avenant occulte, passé en 1989 par le maire avec la CGE (rebaptisée depuis, Veolia), et ceci, à l’insu du conseil municipal, donc, dans la plus totale illégalité…ce qu’en langage trivial on appelle, une magouille. Laquelle va permettre à la CGE de s’enrichir abusivement sur le dos des Spiripontains (ce qui peut laisser suspecter qu’elle ne soit pas seule à en profiter…).

Je rédige donc un mémoire auquel se rallient tous les autres élus d’opposition, J.M.Daver, G.Guilhen, L.Moulin et M.Tachon, et nous saisissons le Tribunal administratif. La procédure durera près de 10 ans, sans cesse retardée par toutes sortes d’entraves procédurières et autres péripéties…m’obligeant à me faire assister par un cabinet d’avocats spécialisés (que quelques amis et sympathisants m’ont aidé à payer). Pour en arriver quand même, à ce que le Tribunal ordonne la résiliation du contrat passé par le maire avec la CGE, et impose ainsi la négociation d’un autre contrat. Affaire qui se clôt en réunion du conseil municipal le 22 décembre 2003.

Evidemment, le maire a fait en sorte de négocier le nouveau contrat avec Veolia, mais en termes tout de même plus avantageux pour les Spiripontains qui, depuis, payent l’eau 20% moins cher. De plus le contrat a été établi pour une durée de 10 ans, alors que le précédent l’était pour 30 !

C’est donc ce contrat de 2003 qui arrive à expiration fin 2013. La majorité ayant changé, on peut espérer que le dossier sera examiné dans l’intérêt bien compris des Spiripontains, et devrait donc écarter l’affermage au profit de la régie municipale. On aura l’occasion d’y revenir.

Enfin, notons que la renégociation du contrat de l’eau imposée à l’ancien maire est l’action la plus importante réalisée, au profit des Spiripontains, par l’opposition municipale de l’ère Baumet. Et je suis heureux d’en avoir été l’instigateur et l’avoir menée à son terme avec succès, n’en déplaise à mes détracteurs qui font semblant de l’avoir oublié…et qui à l’époque ne se sont pas mouillés.

 

La pensée du jour : L’eau, liquide si impur qu’une seule goutte suffit à troubler un verre de pastis.

(Alfred Jarry)

 

Toutes les lettres sont à disposition sur le blog : http://lalettredelouisesparza.blogg.org

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 17:57

D'un ami.

"Le 19 février 2013, après avoir pris connaissance des info du journal "Midi-Libre" sur internet et découvert que "Spanghero" pouvait rouvrir,  je me suis permis de faire un petit commentaire, juste une question, qui était : "et si à la place du cheval, ça avait été du cochon?
   Mon commentaire est resté exactement un quart d'heure sur le site avant 
    d'être censuré! Censure dont voici d'après "Midi-Libre" l'explication:
  Copie ci- dessous de leur réponse:

   Bonjour, certains de vos commentaires sont contraires à notre charte qui proscrit notamment les propos injurieux, racistes, diffamatoires, agressifs.... C'est la raison pour laquelle ils ont été supprimés.
     Vous pouvez consulter les conditions d'utilisation de notre site à l'adresse :http://www.midilibre.fr/arches/page2col.php?sk=cgu.sk et la charte de modération à l'adresse :http://www.midilibre.fr/arches/page2col.php?sk=charte-moderation.sk
 Cordialement,

L'équipe MidiLibre.fr
 

 Pensez vous que dans cette question que j'ai posée il puisse y avoir des propos "injurieux", "racistes", "diffamatoires", ou "agressifs" dans ces quelques mots? A moins que le terme "cochon", animal faisant partie de l'ordre des suidés ne soit prochainement abrogé de notre dictionnaire étant devenu une insulte?

   Ce journal en ouvrant un droit de parole dans ses colonnes veut donner une image de liberté, mais s'il se permet de supprimer des commentaires aussi anodins, qu'en est t-il de notre liberté d'expression?
  Je leur conseille même de revoir le titre de leur journal comme par exemple "Midi-Dominé", "Midi-Soumis" ou "Midi-Asservi"!!!
  Que vous lisiez ce journal ou un autre, voici une preuve supplémentaire que les Médias ne nous font voir que ce qu'ils désirent ou ce qu'un pouvoir supérieur les autorise à divulguer.
 J'espère que ce petit commentaire ne restera pas lettre morte et sera envoyé à d'autres internautes et amis, merci! "


Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:25

le site du parc du Pilat piraté par des islamistes

Photo Le DL/Michel THOMAS

Photo Le DL/Michel THOMAS

 

Des propos en arabe, de nombreux messages, des photos et une carte de la France barrée. Le site du parc régional naturel du Pilat a été piraté jusqu'en fin de matinée par un ou des islamistes. La page d'accueil renvoit sur une page Facebook. Ce matin, le parc n’avait pas connaissance de ce piratage. Le parc régional du Pilat s’étend sur les département de la Loire et du Rhône.

Le parc régional du Pilat va déposer plainte en fin de matinée à la gendarmerie de Pélussin.

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:22

Une conférence au musée d'Art sacré demain

Le décor du prieuré sera évoqué demain à 10 h 30 en conférence au musée.

Le décor du prieuré sera évoqué demain à 10 h 30 en conférence au musée. (© D.R)

Après la pharmacie de l'hôpital, c'est donc le prieuré Saint-Pierre qui s'invite à la salle de conférences du musée d'Art sacré, demain, dimanche. Dans le cadre du cycle 'Une heure une œuvre', le public est convié à une présentation ayant pour thème 'le nouveau sous le décor sculpté du prieuré Saint-Pierre'. La séance se déroulera à 10 h 30, salle de conférence du musée d'Art sacré. Comme l'église paroissiale, le prieuré Saint-Pierre marque le paysage urbain de Pont-Saint-Esprit. C'est l'un des principaux monuments historiques de la ville. Il est à l'origine de la formation de Pont-Saint-Esprit. Si le territoire de la commune est aujourd'hui relativement exigu, c'est qu'il correspond à celui de la donation de Géraud d'Uzès à l'abbaye de Cluny en 948. Il n'a pas changé depuis mille ans ! Cette septième fille de la puissante abbaye bourguignonne régna sur 25 dépendances de part et d'autre du Rhône pendant plus de huit cents ans. Correspondant ML : 06 10 60 20 38

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:15

les usagers duTER rive-droite ont rencontré le député Prat

Midilibre.fr
09/03/2013
Bagnols : les usagers du TER rive-droite ont rencontré le député Prat

Ce matin du samedi 9 mars, ils étaient une quarantaine, devant la permanence de Patrice Prat, située rue Saint-Victor. La raison de leur présence ? Rencontrer le député et maire de L'Ardoise, pour parler du futur de la ligne de TER rive-droite.

Une délégation a donc discuté avec l'élu pendant plus d'une heure, pour lui demander, à lui aussi, de se pencher sur le dossier. 

Le compte rendu complet dans votre édition de Midi Libre Gard rhodanien du dimanche 10 mars.

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 16:33

 

printemps poetessite

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens