Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 15:34

Tous les médias en parlent mais en France silence radio!!!!

Fait divers. Isère : il crie "Allah est grand" et poignarde un gendarme dans la brigade de Roussillon

Publiée le 07/05/2013 à 14:07

Un gendarme de 44 ans a reçu un coup de couteau à la gorge par un «déséquilibré» qui lui-même a été blessé par balle à la cuisse, mardi peu avant midi à la gendarmerie de Roussillon (Isère)

L'information a été révélée par le Dauphiné Libéré. Les deux hommes, dont les jours ne sont pas en danger, ont été hospitalisés à Lyon, l’auteur présumé de l’agression ayant été placé «sous étroite surveillance» a indiqué le parquet de Vienne. La blessure du gendarme est superficielle et n’a pas provoqué d’hémorragie.

 

L’agresseur, décrit comme déséquilibré, est entré dans la brigade de gendarmerie en demandant à avoir des renseignements, puis s’est dirigé vers l’accueil en criant «Allah, Allah», a rapporté le procureur de la République de Vienne Matthieu Bourrette.

Il s’en est alors pris au gendarme qui était devant lui en lui infligeant un coup de couteau à la gorge, puis a poursuivi d’autres gendarmes dans les couloirs.

L’agresseur, âgé de trente ans, a été sommé de lâcher son arme ce qu’il a refusé de faire. L’un des gendarmes lui a alors tiré dans les jambes à deux reprises.

«L’homme s’est écroulé, on lui a de nouveau demandé de lâcher son couteau, mais il a fait mine de chercher quelque chose dans sa poche» ce qui a fait craindre aux gendarmes qu’il disposait d’une deuxième arme. Le militaire a alors tiré à nouveau a deux reprises en visant les jambes, a précisé le procureur.

Au cours de ces tirs, un gendarme a été très légèrement blessé par un éclat de balle au tibia et transporté dans une clinique de laquelle il est ressorti dans l’après-midi.

L’agresseur, qui a tenu des propos «totalement incohérents» lors de son interpellation et qui n’était pas connu des services de police, «semble selon les premiers éléments de l’enquête avoir agi seul», a dit M. Bourrette.

Employé dans une société de chimie, l’homme, habitant Roussillon, avait «considérablement changé de comportement de l’avis même de ses proches depuis son retour il y a trois jours d’un voyage à La Mecque», a rapporté le magistrat.

Deux enquêtes, confiées à la Section de recherches de Grenoble, ont été ouvertes. L’une pour «tentative de meurtre aggravée sur personne dépositaire de l’autorité publique» et une seconde pour «violence avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique» concernant le gendarme auteur des coups de feu.

Le militaire, qui «semble avoir agi en état de légitime défense, a été placé en garde à vue pour les nécessités de l’enquête.

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 07:33

Les Crocos spiripontains en réunion. La réunion mensuelle des Crocos se déroulera le mardi 21 mai à 19 h, à l'hôtel de la Bourse, à Pont-Saint-Esprit. À l'ordre du jour, entre autres : bilan des déplacements en covoiturage aux Costières ; séjour à Pont-de-Labeaume les 25 et 26 mai. Renseignement sur internet, à l'adresse suivante : les-crocos.forumactif.com, ou par téléphone au 06 77 75 73 61. Le FCBP, détection U19 excellence. Le FCBP (Football Club Bagnols-Pont) organise des détections pour la catégorie U19 excellence, joueurs nés en 95-96. Le mardi 21 mai à 19 h, sur le terrain d'honneur, stade du clos Bon-Aure, complexe sportif à Pont. Le jeudi 31 mai à 19 h, au stade du Bosquet à Bagnols-sur-Cèze. Contact : Kamel Houna, par téléphone, au 06 47 96 04 88.

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 07:10
Arc-club spiripontain

L'Arc-club spiripontain accumule les bons résultats lors de ses déplacements.Dernièrement, l'Arc-club spiripontain se déplaçait à Vedène (Vaucluse). Deux archères concouraient lors de cette compétition. Elles y ont décroché les deux premières places en catégorie vétéran dames. Une habituée des podiums, Geneviève Fregy monte sur la plus haute marche. Quant à Patricia Pereira Da Silva, elle se classe seconde, un joli doublé pour ces Spiripontaines. Comme le confirme le président, Bernard Lacroix : "Ce concours s'est déroulé dans de mauvaises conditions météorologiques, froid et pluie. Ce qui élève encore plus ces bons résultats". Le week-end dernier, Clélia Louche effectuait un déplacement à Carpentras (Vaucluse). Cette jeune fille a obtenu une très belle seconde place en catégorie junior dames. Mardi, sept archers ont effectué le déplacement à Morières-lès-Avignon (Vaucluse). Malgré un fort vent, cinq d'entre eux sont montés sur le podium. En catégorie benjamin, Laura Cavagna prend la deuxième place. Chez les juniors dames, une seconde place pour Clélia Louche. Chez les vétérans dames, le podium est encore une fois monopolisé par les archères de la porte d'or de la Provence. La plus haute marche revient à Yolande Barjot. La seconde place est pour Geneviève Fregy. Ce podium 100 % spiripontain est complété par Patricia Da Silva. Chez les hommes, Daniel Da Silva est 6e en super-vétéran. En cadet, Benoît Raymond termine à une 9e place honorable.

Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 18:25

Le pire c'est que .....c'est vrai

Du nouveau sur Saïd Arif, le terroriste échappé de Brioude : quand la connerie dépasse l’entendement, rien ne peut plus surprendre…

plus con que ça, tu meurs

Saïd Arif venait de percevoir 5.000 euros de l’agence Pôle Emploi de Brioude qui lui a servi à s’enfuir.  C’est à dire qu’en France, un islamiste condamné pour avoir tenté de tuer des Français est non seulement logé à l’hôtel, nourri, blanchi, à vie et avec vos impôts, mais il reçoit en plus, de l’argent de Pôle Emploi !!!

 

Le mur du con a été franchi.

Cliquez sur le lien vous aurez les informations complètes

http://www.dreuz.info/2013/05/du-nouveau-sur-said-arif-le-terroriste-echappe-de-brioude-quand-la-connerie-depasse-lentendement-rien-ne-peut-plus-surprendre/

Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 08:57
Pont Saint Esprit
Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 08:07

Vidéo: Alain Wagner ridiculise Aymeric Caron et défend Veronique Genest

Alain Wagner, consultant en Islam et président de l’ICLA (International Civiles Liberties Alliance) ne fait qu’une bouchée d’Aymeric Caron le chroniqueur de l’émission « On n est pas couché » animée par Laurent Ruquier. Par la meme occasion, Alain Wagner nous éclaire sur tous les points évoqués par Véronique Genest.
Un régal !

http://www.europe-israel.org/2013/03/video-alain-wagner-ridiculise-aymeric-caron-et-defend-veronique-genest/

 

Repost 0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 18:51

On marche sur la tête... Entendu sur TF1 ce soir: On attend des Polonais pour ramasser les fraises dans la Drome????? et nos 3 millions de chomeurs qu'es ce qu'ils font?? ils se reposent!!!!!!!!

Repost 0
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 14:48

LA LETTRE n° 167 Pont-St-Esprit, le 18 mai 2013

 

On n’arrête pas le progrès, et la précarité de l’emploi qui va avec : à la demande de La Poste, certains rues ont été renommées pour être plus visibles, et les numéros des maisons devront désormais apparaître clairement. Ceci, afin de faciliter le travail des facteurs, nous dit-on…

De plus, assez rapidement, comme cela se fait déjà ailleurs, quand l’adresse du destinataire sera mal libellée, ou incomplète (absence du numéro de la maison, par exemple), la lettre ne sera pas remise, mais envoyée au centre des plis non-distribués.

C’est là qu’elle pourra être réclamée mais, par l’expéditeur uniquement, qui devra remplir un dossier et répondre à un tas de questions pour prouver que c’est bien lui qui l’a envoyée… Et la lettre lui sera retournée dans les 3 semaines qui suivront. Autant dire que, dans la plupart des cas, l’expéditeur ne la réclamera pas, si en faire une autre lui pose moins de problèmes.

 

Quand on pense qu’il n’y a pas si longtemps, le facteur connaissait tout le monde, distribuait le courrier même quand il manquait le nom de la rue et, qu’à la campagne notamment, on le faisait entrer pour lui servir un gorgeon… Vraiment, quel ‘’progrès’’ accompli en quelques années !

Et ceci, à cause de l’important turn-over lié à la précarité de l’emploi, devenu méthode de management. Bref, on n’arrête pas le progrès, mais est-ce bien là un progrès ?…

 

L’inévitable politisation des élections municipales : jusqu’à présent, aux municipales, on pouvait éluder la question politique, en partant du principe qu’une commune peut très bien être gérée simplement avec un peu de bon sens, de réalisme, et la notion de l’intérêt commun (on fera ici abstraction du fait que ce sont les conseillers municipaux qui élisent les sénateurs, élection éminemment politique, si ce n’est que son incidence sur la vie de la commune est assez indirecte).

Cela dit, comme on l’a vu dans la dernière lettre, le développement des communautés de communes (l’agglo en ce qui nous concerne), auxquelles on transfère une partie des compétences des communes, diminue d’autant le pouvoir des élus municipaux. Ces transferts ne leur échappent pas complètement, puisque ce sont eux qui vont siéger à la communauté, si ce n’est qu’ils vont y arriver en simples conseillers, comme les autres élus des autres communes.

C’est ainsi qu’au sein des conseils de communautés, les élus se rapprochent naturellement les uns des autres en fonction de leurs sensibilités, pour former des groupes d’appartenance politique. Puis ils élisent leur président, qui sera naturellement issu du parti majoritairement représenté à la communauté ; de même pour les autres postes et pour les orientations qui seront prises…

Ainsi, les partis dominant au sein des communes devenant les dirigeants des communautés, désormais, un maire ne peut plus se dire hors des partis vu que, arrivé à sa communauté, il se rattachera inévitablement à l’un des grands partis représentés.

 

Si on prend l’exemple de Pont, notre maire est classé divers gauche, apparenté socialiste, à la tête d’une majorité municipale où siègent les dirigeants locaux du PS et du PC. Ainsi, au sein de l’agglo, il s’associe naturellement à ses amis Socialistes, actuellement majoritaires, qui dirigent donc l’agglo. Situation qui pourrait changer après les municipales, si bon nombre de mairies de l’agglo passent de gauche à droite…

D’où, en ce qui nous concerne, l’intérêt d’avoir une liste divers droite aux prochaines municipales, afin de rassembler au maximum et renverser les sortants divers gauche. D’autant qu’ailleurs, à Bagnols notamment, s’ils font de même, on pourrait avoir un changement de majorité à l’agglo…

En résumé, la politisation des municipales est devenue inévitable, du fait que le parti qui domine dans les communes dirige l’agglo, dont les décisions concernent les communes.

 

La pensée du jour : c’est en allant vers la mer que les fleuves sont fidèles à leurs sources.

(Jean Jaurès)

 

Repost 0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 04:48

LA LETTRE  n° 166 Pont-St-Esprit, le 8 mai 2013

 

Le ’’mur des cons’’ : initié par le Syndicat de la magistrature, on y trouve, par exemple, le nom du général Schmitt, dont la fille a été sauvagement assassinée dans le RER, et qui a fait preuve d'une dignité extraordinaire lors du procès de l’assassin multirécidiviste. Mais, le général s'est ensuite battu contre la libération des multirécidivistes, ce qui lui vaut le mépris haineux de ces magistrats.

Simple péripétie ou signe révélateur de notre époque, il n’y a pas si longtemps, personne n’aurait osé faire un tel ‘’mur’’, même dans l’intimité la plus obscure de son cerveau. Aujourd’hui, il s’affiche.

Ce ‘’mur’’ n’est pas sans rappeler ce que faisaient les sycophantes locaux lors des dernières municipales avec leurs blogs anonymes, qui tiraient à boulets rouges sur ceux qui n’avaient pas le bon goût d’être de leur bord. Les élections passées, ces blogs ont été mis en veilleuse, mais il n’est pas impossible qu’ils reprennent du service quand s’ouvrira la campagne. Enfin, on est prévenu…

Cela dit, qu’au niveau national, un syndicat de magistrats se distingue de la sorte, montre, comme aurait dit Brassens : ‘’qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de Thémis…’’.

 

L’agglo, souci number one : : volonté politique traduite par la loi, depuis quelques années on met en place des intercommunalités, auxquelles les communes sont tenues de transférer certaines prérogatives et compétences (pour reprendre la terminologie consacrée). C’est ainsi, en ce qui nous concerne, que s’est créée la communauté de communes RCL (Rhône-Cèze-Languedoc), laquelle a disparu le 1er janvier, en s’intégrant dans une plus grande structure, l’agglo (Communauté d’agglomération du Gard Rhodanien) regroupant toutes les communes concernées.

Ainsi, petit à petit, les communes sont dépouillées de bon nombre de leurs compétences, donc de leur pouvoir, au profit des intercommunalités, en l’occurrence l’agglo, pour ce qui nous concerne.

 

Au problème politique posé par ces transferts de pouvoir, s’ajoute un problème de gestion et de représentativité. En effet, l’agglo est dirigée par un conseil composé de membres issus des conseils municipaux des communes concernées. Mais, comme ils sont désignés par eux-mêmes, on ne retrouve à l’agglo que des élus proches des maires, à l’exclusion de ceux de l’opposition. Ce qui prive ces élus d’opposition du contrôle de gestion, qui est leur raison d’être.

En résumé, l’agglo est dirigée par un conseil qui, en plus de ne pas être représentatif des électeurs, peut gérer les affaires avec une transparence relative …et l’on sait où cela peut mener.

 

Quand s’est créée RCL, j’ai saisi le ministre concerné, à l’époque Nicolas Sarkozy, et notre député, Jean-Marc Roubaud : échanges de courriers, reconnaissance par le ministre qu’il y avait un problème de représentativité démocratique et qu’il fallait corriger cela, etc.. Mais pour l’heure, rien n’a changé et, à notre agglo, ne siègent que des élus de la majorité…

 

D’autre part, on a déjà évoqué ici divers rapports (voir lettres 153 et 156), dont celui du député (pourtant Socialiste), René Dosière qui conclut : «…par l’effet de masse, les regroupements de communes promettaient des économies, et on assiste au contraire à une explosion des dépenses…l’appartenance à une intercommunalité tend à accroître les impôts locaux…au lieu de mutualiser on a multiplié, etc.». Il n’est donc pas étonnant que notre agglo soit mal gérée et, en y regardant de près, il s’avère même qu’elle l’est aussi mal que l’était notre commune au début des années 90, quand j’ai commencé à tirer la sonnette d’alarme... bref, il serait temps de réagir.

 

Ainsi, les élus qui sortiront des urnes municipales de mars prochain, devront avoir pour premier souci de se pencher sur la question de l’agglo. Et, comme en sortir n’est pas possible, il devront s’y investir vraiment, pour y imposer une gestion plus rigoureuse, sinon c’est très vite que l’agglo deviendra aussi pesante pour les contribuables que l’est encore notre commune.

Et ceci d’autant plus que c’est un débat que les élus évitent généralement… Peut-être parce qu’ils considèrent que leurs électeurs n’ont pas le niveau pour comprendre, à moins que ce soient eux qui n’aient pas le niveau suffisant pour leur expliquer.

 

La pensée du jour : la baisse du niveau intellectuel fait que la réalité devient médiocre,

mais allez expliquer cela… (Karl Lagerfeld)

 

Repost 0
JPG
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 17:17

La loi sur le "Mariage pour tous" n'est pas encore votée, mais les documents administratifs sont déjà modifiés et diffusés.

Sur votre déclaration de revenus 2012, que vous allez recevoir, les informations relatives à l'état civil ont été modifiés :

 ce qui s'appelait "Vous" et  "Conjoint" 

 est devenu  "Déclarant 1" et Déclarant 2" .

 

v'là que l'état anticipe même,......faut le faire quand même.

Pauvre France

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens