Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 18:37

Gard : menaces sur les finances du Département

L e conseil départemental a du mal à boucler son budget 2015 et pour la suite c'est pire.

Le Département du Gard sous tutelle préfectorale avant un retour aux urnes ? Le scénario n'est peut-être pas à écarter complètement. Car depuis le mois de mars, à la situation financière déjà plombée du conseil départemental s'est ajoutée une instabilité politique source de tous les dangers.

A la peine pour chercher 20 à 25 millions pour 2016

En ce début décembre, à l'heure où communes et intercommunalités présentent, une à une, leurs projets de budget 2016, le Département, quant à lui, patine. Il vient certes d'obtenir une enveloppe exceptionnelle de 4,5 M€ de l'État pour atténuer un peu la facture colossale liée à l'augmentation des allocations de solidarités (65 M€ non compensées chaque année), mais il est à la peine à la fois pour boucler les investissements programmés en 2015 et pour chercher 20 à 25 M€ pour 2016, en sachant que les dépenses sociales quasi incontournables représentent plus de 60 % du fonctionnement du Département.

Bref, depuis quelques jours, c'est branle-bas de combat rue Guillemette. Déjà repoussé une fois à fin février, le vote du budget 2016 vient d'être encore décalé à la fin du mois de mars, soit le délai maximal autorisé aux collectivités. Quant aux audits organisationnel, financier et patrimoniaux lancés avant l'été, ils devaient être présentés aux groupes politiques le 15 décembre mais leur divulgation a été repoussée au mardi 22.

C'est que Denis Bouad joue gros, et il le sait. D'ici au vote du budget 2016, il aura dû relever plusieurs défis. Proposer des mesures qui puissent remettre à flot le bateau départemental de manière durable en évitant la colère des agents, sans rompre avec ses partenaires de la majorité relative de gauche, tout en ayant tenu compte au maximum des propositions que les groupes d'opposition Le Bon Sens républicain et UDI et Indépendants jugeront incontournables.

La piste glissante de la hausse des impôts

Car ces deux groupes-là détiennent le sort du Département. Sans l'abstention de tout ou partie de ces groupes, c'est le scénario infernal qui s'engage : rejet du budget, tutelle préfectorale et sans doute rapidement retour aux urnes. Du coup, ce n'est pas un hasard si, devant la situation dramatique des finances départementales en cette fin d'année, et face aux coupes et réformes profondes à engager, ces deux groupes d'opposition avaient rendez-vous ce lundi avec le président du conseil départemental. Une rencontre décidée il y a quelques jours seulement.

Selon nos informations, le président Bouad aurait également prévu de rencontrer très vite le sénateur-maire de Nîmes Jean-Paul Fournier et le président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud. L'exécutif départemental est en effet à la recherche d'un consensus aussi large que possible entre la majorité et les oppositions républicaines sur les solutions à mettre en œuvre.

D'ores et déjà, l'option de l'augmentation de la fiscalité - apparemment évoquée ces derniers jours - paraît très compliquée à faire valider par le plus grand nombre. Outre que les deux groupes de droite ont répété durant la campagne qu'ils voulaient réduire la pression fiscale, le groupe PCF semble lui aussi très réticent à actionner ce levier.

Satellites et mutualisations

Denis Bouad répète ces derniers mois qu'il est prêt "à agir, à réformer le Département et ne se contentera pas de mots". Il l'a dit à nouveau, solennellement, la semaine dernière devant les quelque 300 chefs de service du Département qu'il a réunis pour leur parler de la situation. Une intervention, tel un moment de vérité où l'élu, tout en se voulant offensif sur l'intérêt de réformes profondes, a quand même insisté lourdement sur le sang et les larmes à venir : "Nous aurons des choix difficiles à faire, assumer des décisions parfois impopulaires", a-t-il prévenu en lançant quelques pistes : "Nous ne remplacerons plus tous les départs à la retraite, nous allons baisser de manière conséquente les financements à nos satellites", a-t-il lâché. L'élu a également parlé de mutualisation des services.

Voilà plus que jamais Denis Bouad au pied du mur. Aura-t-il la volonté de trancher dans le vif, de définir de grandes orientations stratégiques, de mettre fin aux saupoudrages qu'ont tant fait prospérer ses prédécesseurs ? Réponse fin mars.

Voir les commentaires

Repost 0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 16:51

si beau que je n'ai rien compris !

Moi de même, je n'ai pas fait de hautes études, aussi je reste humble. Si quelqu'un veut bien m'expliquer ... Merci Bonne soirée!

C’est notre ministre de l’éducation... Définition de la laïcité par Najat Vallaud Belkacem à la « Journée des Référents Laïcité » le 4 novembre 2015 :

« La laïcité, c’est l’équilibre ainsi patiemment construit dont nous sommes aujourd’hui les dépositaires, avec la pleine conscience que le péril de l’intangibilité, du refus de toute évolution, est tout aussi attentatoire à l’essence même de la laïcité que la tentation de l’adaptation du mouvement permanent. »

Repost 0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 16:41


Manuel Valls a parlé de guerre civile?

Un peu facile de crier au loup pour sauver les meubles et de prédire le pire pour remonter dans les sondages. Faire peur, en appeler à la panique nationale, quitte à mentir un peu et à trahir beaucoup, pour détourner la colère populaire, c'est la base même du fascisme. Quelle est la politique qui peut aujourd'hui conduire à la guerre civile? Qui est au pouvoir depuis 40 ans en général et 4 ans en particulier et nous a conduit à la situation actuelle? Qui s'est essuyé les pieds sur le référendum de 2005 quand 55% des Français avaient voté non à un traité constitutionnel mettant l'Europe sous l'emprise de Goldman Sachs et des marchés financiers dirigés depuis Wall Street? Qui a réduit l'école de la République à une machine à fabriquer des analphabètes? Qui a maintenu la suppression du service national pour que l'on ne mesure pas concrètement le niveau d'ignorance de la jeunesse? Qui a éradiqué la classe paysanne en laissant un syndicat agricole transformer nos campagnes en usines? Qui a installé sur tout le territoire des cités ghettos où l'en entasse l'immigré pour qu'il ne s'émancipe pas et devienne de la main d'oeuvre bon marché pour le patronat? Qui a autorisé les grandes surfaces à coloniser les grandes agglomérations et à s'emparer de 90% du marché de la consommation en étranglant les petits producteurs et les artisans créateurs d'emploi? Qui a autorisé la grande distribution à s'installer dans les centre ville, avec la bénédiction de M. Macron, pour éradiquer les derniers commerces de proximité......etc...etc...?

On ne peut pas imputer tous ces échecs au seul premier ministre!

Qui avait dans ses rangs Jérôme Cahuzac au Ministère du budget? Qui appelle à voter pour les amis de Patrick Balkany et consorts au prix de la démission de ses militants? Qui fut si proche de Dominique Strauss Kahn en fermant, des années durant, les yeux et les oreilles sur des comportements indignes? Qui a supprimé les 60.000 places de prison qui devaient permettre à une population carcérale d'avoir des conditions moins inhumaines de détention pour ne pas transformer les cellules en école du crime? Qui a applaudi l'intervention en Libye avec les intellectuels de gauche pour faire de ce pays le futur Etat Islamique de l'Afrique du Nord? Qui au lendemain du 7 janvier a refusé de parler d'islamisme pour ne pas stigmatiser une religion? Qui après le 7 janvier a refusé de rétablir les contrôles aux frontières et dans les aéroports pour ne pas créer un climat d'insécurité? Qui au lendemain du 7 janvier a refusé d'intervenir dans les mosquées où des imams intégristes prêchent quotidiennement leur haine de la France? Qui s'acoquine et vend son âme contre les deniers du Qatar et de l'Arabie Saoudite? Qui refuse d'interpeller publiquement la Turquie à propos du pétrole de contrebande qui enrichit Daech? Qui a refusé de discuter avec la Russie pour étudier les moyens de combattre ensemble le terrorisme islamique? Qui a démantelé les services secrets au Ministère de l'Intérieur pour créer une cellule de statistique sur la baisse de la criminalité en France, empêchant des milliers de fonctionnaires compétents d'être sur le terrain? Qui n'a pas rétabli la police de proximité déconstruite par Sarkozy, seul instrument efficace de prévention contre la délinquance? Qui a laissé des lignes de bus du réseau nord de la RATP aux mains de militants islamistes? Qui durant le discours au Congrès de Versailles le 16 novembre n'a pas une seule fois utilisé le mot islamiste? Qui a promis une baisse assurée du chômage pourvu que l'on accepte de renoncer aux promesses électorales de la campagne présidentielle de 2012? Qui nous a vendu en grandes pompes une COP21 retentissante pour sauver le climat de la planète et qui va finir en flop magistral? Qui rackette les PME, les artisans, les commerçants avec le RSI? Qui saigne les classes moyennes avec une fiscalité qui appauvrit le pays et décrédibilise l'Etat? Qui, enfin, est entrain de négocier en douce et à l'insu des peuples le Traité transatlantique (TATFTA) qui veut mettre l'Europe à genoux devant le marché américain? Qui, qui, qui?

Vous balayez tout le spectre politique et géopolitique, il parlait en l'occurrence du Front National…

Qui veut la guerre civile? Celui qui s'accroche par tous les moyens à un pouvoir honni et discrédité ou 30% d'un électorat (+ 45% d'abstentionnistes) qui essaye de faire comprendre aux gouvernants de ce pays, qu'il n'en peut plus, qu'il n'en veut plus et qu'il est exaspéré d'avoir voté pour des menteurs et des tricheurs? Le meilleur moyen d'éviter la guerre civile, Monsieur le Premier Ministre, c'est de vous excuser d'avoir conduit ce grand pays là où il en est aujourd'hui et d'en tirer les conséquences politiques. Vous avez tout fait pour que cette partie du peuple Français en arrive à ce degré d'indignation et son égarement vous sert. Vous êtes le meilleur allié et le principal pourvoyeur en voix du Front National. Vous n'êtes pas habilité à donner des leçons de morale à ceux que vous avez jeté dans le désespoir. Silence Manuel! fermez votre gueule..... Et un peu de pudeur en ces heures difficiles. La guerre civile, c'est de votre discours dont elle se nourrit.

 

Voir les commentaires

Repost 0
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 19:24

Ils contestent, ils manifestent mais à la première occasion ...ils retournent leurs vestes !!!

A la prochaine révolution ils retourneront leurs pantalons !!!!

Très belle chanson , elle n' a pas pris une ride, vraiment d'actualité

Voir les commentaires

Repost 0
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 19:21
Repost 0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 16:22
Joyeux Noël
Repost 0
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 18:52
Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 19:26

Mis en cause, comme souvent, par le quotidien Midi Libre dans un article du 14 novembre 2014, le Maire de Beaucaire avait demandé un droit de réponse à cet organe de presse, comme l'y autorise la loi. Répondant par le mépris, le quotidien Midi Libre n'a jamais publié le droit de réponse.

Le Maire de Beaucaire a donc saisi le Tribunal sur citation directe pour obtenir une insertion forcée de son droit de réponse.

Dans un jugement rendu aujourd'hui, 3 décembre 2015, le Tribunal Correctionnel de Nîmes vient de donner raison au Maire de Beaucaire sur le plan du droit et de condamner le directeur de la publication de Midi Libre. Le directeur de la publication devra :

- Faire publier sans délai (exécution sur minute du jugement) le droit de réponse dans son intégralité -

Verser 1 euro de dommages et intérêts au Maire de Beaucaire (qui n'avait demandé que cette somme symbolique pour le principe) en réparation du préjudice moral subi - Payer à la Ville de Beaucaire 1500 euros au titre des frais de justice

Le directeur de la publication de Midi Libre est en outre condamné à 1000 euros d'amende avec sursis. La Ville de Beaucaire émet le voeu que cette condamnation permette au quotidien Midi Libre de désormais traiter avec davantage de neutralité et d'objectivité les faits concernant la Ville de Beaucaire.

A défaut, la Justice sera de nouveau saisie.

Qui veut du respect s'en procure.
 

Voir les commentaires

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 05:31
Repost 0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 18:40

Avec la Première Ministre Australienne cela fait au moins deux Dames qui démontrent qu'elles ont .....du caractère pour rester poli.


Madame La première ministre Australienne réitère !! Cette femme devrait être nommée Prix Nobel du courage. Jamais des mots n'ont été aussi justement prononcés ! Les répercussions pourraient être phénoménales. Elle n'a pas eu peur de prendre clairement position, sans doute au risque de sa vie. Les musulmans qui veulent vivre sous la charia islamique ont été priés de quitter l'Australie Le gouvernement a ciblé les radicaux dans le but de parer les attaques terroristes potentielles. Par ailleurs, Mme Gillard a irrité certains musulmans australiens en déclarant mercredi qu'elle soutenait les agences d'espionnage qui surveillent les mosquées présentes sur le sol de la nation. 

Citation : LES IMMIGRANTS, DOIVENT S'ADAPTER. C'est à prendre ou à laisser. Je suis fatiguée que cette nation s'inquiète de savoir si nous offensons certains individus ou leur culture... Notre Culture, s'est développée depuis plus de deux siècles après tant de luttes, d'épreuves et de victoires par des millions d'hommes et de femmes qui ont recherché la liberté. Nous parlons l'anglais et non pas l'espagnol, le libanais, l'arabe, le chinois, le japonais, le russe ou autre langage. Donc, si vous voulez faire partie de notre société, APPRENEZ NOTRE LANGUE !! La plupart des australiens croient en Dieu. Il n'est pas question ici de " droit chrétien " ou d’’une quelconque pression politique, c'est un FAIT parce que les chrétiens hommes et femmes, avec leurs principes Chrétiens ont fondé cette nation. Il est parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos écoles ! Dieu vous offense ? Je vous suggère alors d'envisager une autre partie du monde pour y vivre, car Dieu fait partie de notre culture. Nous acceptons vos croyances sans vous poser de questions. Tout ce que nous vous demandons, c'est de respecter les nôtres, de vivre pacifiquement et en harmonie avec nous. Ceci est NOTRE PAYS,NOTRE TERRE, et NOTRE STYLE DE VIE et nous vous donnons l'occasion d'en profiter. Mais à partir du moment où vous vous mettez à vous plaindre, à gémir et à ronchonner à propos de notre drapeau, notre engagement, nos croyances chrétiennes ou notre style de vie, je vous encourage fortement à profiter d'une autre grande liberté Australienne :

Voir les commentaires

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens