Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 16:45
Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 07:53

MEILLEURS VOEUX POUR 2016 " SANTE, BONHEUR "

Voir les commentaires

Repost 0
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 14:12
Repost 0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 15:50

Samedi matin la position de cette petite Renault a alimenté nombreux commentaires !!

Le parfait équilibre !!!
Repost 0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 10:52

Les gardes médicales de votre secteur pour le week-end du samedi 26 et dimanche 27 décembre.

Pont Saint Esprit
Pont Saint Esprit
Repost 0
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 10:24

Heureusement que les Corses ont réagi, si non l'agression des Pompiers et Gendarmes n'aurait même pas fait plus de 30 secondes aux infos de 13h00.On peu agresser les Français, brûler des voitures, mais surtout pas toucher à ce que vous savez dans notre pauvre France, la preuve depuis ce matin les journalistes et politique ne parlent que de la réaction des Corses et pratiquement plus de nos Pompiers et gendarmes agressés.

A méditer

Corse
Corse
Repost 0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 16:41


ABSOLUMENT EDIFIANT QUE DE REVELATIONS JUSTE ABERRANT LES MAGOUILLES DU SYSTEME

Un peu long mais il faut écouter cette vidéo !!! INCROYABLE !!! Vous y trouverez le témoignage d'un "ex" maire adjoint de Manuel Valls, les abus mafieux des élus, la diminution des régions avec la conservation du même nombre d'élus, d'heures de formation, de voitures, etc., etc. …

Voir les commentaires

Repost 0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 18:37

Gard : menaces sur les finances du Département

L e conseil départemental a du mal à boucler son budget 2015 et pour la suite c'est pire.

Le Département du Gard sous tutelle préfectorale avant un retour aux urnes ? Le scénario n'est peut-être pas à écarter complètement. Car depuis le mois de mars, à la situation financière déjà plombée du conseil départemental s'est ajoutée une instabilité politique source de tous les dangers.

A la peine pour chercher 20 à 25 millions pour 2016

En ce début décembre, à l'heure où communes et intercommunalités présentent, une à une, leurs projets de budget 2016, le Département, quant à lui, patine. Il vient certes d'obtenir une enveloppe exceptionnelle de 4,5 M€ de l'État pour atténuer un peu la facture colossale liée à l'augmentation des allocations de solidarités (65 M€ non compensées chaque année), mais il est à la peine à la fois pour boucler les investissements programmés en 2015 et pour chercher 20 à 25 M€ pour 2016, en sachant que les dépenses sociales quasi incontournables représentent plus de 60 % du fonctionnement du Département.

Bref, depuis quelques jours, c'est branle-bas de combat rue Guillemette. Déjà repoussé une fois à fin février, le vote du budget 2016 vient d'être encore décalé à la fin du mois de mars, soit le délai maximal autorisé aux collectivités. Quant aux audits organisationnel, financier et patrimoniaux lancés avant l'été, ils devaient être présentés aux groupes politiques le 15 décembre mais leur divulgation a été repoussée au mardi 22.

C'est que Denis Bouad joue gros, et il le sait. D'ici au vote du budget 2016, il aura dû relever plusieurs défis. Proposer des mesures qui puissent remettre à flot le bateau départemental de manière durable en évitant la colère des agents, sans rompre avec ses partenaires de la majorité relative de gauche, tout en ayant tenu compte au maximum des propositions que les groupes d'opposition Le Bon Sens républicain et UDI et Indépendants jugeront incontournables.

La piste glissante de la hausse des impôts

Car ces deux groupes-là détiennent le sort du Département. Sans l'abstention de tout ou partie de ces groupes, c'est le scénario infernal qui s'engage : rejet du budget, tutelle préfectorale et sans doute rapidement retour aux urnes. Du coup, ce n'est pas un hasard si, devant la situation dramatique des finances départementales en cette fin d'année, et face aux coupes et réformes profondes à engager, ces deux groupes d'opposition avaient rendez-vous ce lundi avec le président du conseil départemental. Une rencontre décidée il y a quelques jours seulement.

Selon nos informations, le président Bouad aurait également prévu de rencontrer très vite le sénateur-maire de Nîmes Jean-Paul Fournier et le président de Nîmes Métropole Yvan Lachaud. L'exécutif départemental est en effet à la recherche d'un consensus aussi large que possible entre la majorité et les oppositions républicaines sur les solutions à mettre en œuvre.

D'ores et déjà, l'option de l'augmentation de la fiscalité - apparemment évoquée ces derniers jours - paraît très compliquée à faire valider par le plus grand nombre. Outre que les deux groupes de droite ont répété durant la campagne qu'ils voulaient réduire la pression fiscale, le groupe PCF semble lui aussi très réticent à actionner ce levier.

Satellites et mutualisations

Denis Bouad répète ces derniers mois qu'il est prêt "à agir, à réformer le Département et ne se contentera pas de mots". Il l'a dit à nouveau, solennellement, la semaine dernière devant les quelque 300 chefs de service du Département qu'il a réunis pour leur parler de la situation. Une intervention, tel un moment de vérité où l'élu, tout en se voulant offensif sur l'intérêt de réformes profondes, a quand même insisté lourdement sur le sang et les larmes à venir : "Nous aurons des choix difficiles à faire, assumer des décisions parfois impopulaires", a-t-il prévenu en lançant quelques pistes : "Nous ne remplacerons plus tous les départs à la retraite, nous allons baisser de manière conséquente les financements à nos satellites", a-t-il lâché. L'élu a également parlé de mutualisation des services.

Voilà plus que jamais Denis Bouad au pied du mur. Aura-t-il la volonté de trancher dans le vif, de définir de grandes orientations stratégiques, de mettre fin aux saupoudrages qu'ont tant fait prospérer ses prédécesseurs ? Réponse fin mars.

Voir les commentaires

Repost 0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 16:51

si beau que je n'ai rien compris !

Moi de même, je n'ai pas fait de hautes études, aussi je reste humble. Si quelqu'un veut bien m'expliquer ... Merci Bonne soirée!

C’est notre ministre de l’éducation... Définition de la laïcité par Najat Vallaud Belkacem à la « Journée des Référents Laïcité » le 4 novembre 2015 :

« La laïcité, c’est l’équilibre ainsi patiemment construit dont nous sommes aujourd’hui les dépositaires, avec la pleine conscience que le péril de l’intangibilité, du refus de toute évolution, est tout aussi attentatoire à l’essence même de la laïcité que la tentation de l’adaptation du mouvement permanent. »

Repost 0
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 16:41


Manuel Valls a parlé de guerre civile?

Un peu facile de crier au loup pour sauver les meubles et de prédire le pire pour remonter dans les sondages. Faire peur, en appeler à la panique nationale, quitte à mentir un peu et à trahir beaucoup, pour détourner la colère populaire, c'est la base même du fascisme. Quelle est la politique qui peut aujourd'hui conduire à la guerre civile? Qui est au pouvoir depuis 40 ans en général et 4 ans en particulier et nous a conduit à la situation actuelle? Qui s'est essuyé les pieds sur le référendum de 2005 quand 55% des Français avaient voté non à un traité constitutionnel mettant l'Europe sous l'emprise de Goldman Sachs et des marchés financiers dirigés depuis Wall Street? Qui a réduit l'école de la République à une machine à fabriquer des analphabètes? Qui a maintenu la suppression du service national pour que l'on ne mesure pas concrètement le niveau d'ignorance de la jeunesse? Qui a éradiqué la classe paysanne en laissant un syndicat agricole transformer nos campagnes en usines? Qui a installé sur tout le territoire des cités ghettos où l'en entasse l'immigré pour qu'il ne s'émancipe pas et devienne de la main d'oeuvre bon marché pour le patronat? Qui a autorisé les grandes surfaces à coloniser les grandes agglomérations et à s'emparer de 90% du marché de la consommation en étranglant les petits producteurs et les artisans créateurs d'emploi? Qui a autorisé la grande distribution à s'installer dans les centre ville, avec la bénédiction de M. Macron, pour éradiquer les derniers commerces de proximité......etc...etc...?

On ne peut pas imputer tous ces échecs au seul premier ministre!

Qui avait dans ses rangs Jérôme Cahuzac au Ministère du budget? Qui appelle à voter pour les amis de Patrick Balkany et consorts au prix de la démission de ses militants? Qui fut si proche de Dominique Strauss Kahn en fermant, des années durant, les yeux et les oreilles sur des comportements indignes? Qui a supprimé les 60.000 places de prison qui devaient permettre à une population carcérale d'avoir des conditions moins inhumaines de détention pour ne pas transformer les cellules en école du crime? Qui a applaudi l'intervention en Libye avec les intellectuels de gauche pour faire de ce pays le futur Etat Islamique de l'Afrique du Nord? Qui au lendemain du 7 janvier a refusé de parler d'islamisme pour ne pas stigmatiser une religion? Qui après le 7 janvier a refusé de rétablir les contrôles aux frontières et dans les aéroports pour ne pas créer un climat d'insécurité? Qui au lendemain du 7 janvier a refusé d'intervenir dans les mosquées où des imams intégristes prêchent quotidiennement leur haine de la France? Qui s'acoquine et vend son âme contre les deniers du Qatar et de l'Arabie Saoudite? Qui refuse d'interpeller publiquement la Turquie à propos du pétrole de contrebande qui enrichit Daech? Qui a refusé de discuter avec la Russie pour étudier les moyens de combattre ensemble le terrorisme islamique? Qui a démantelé les services secrets au Ministère de l'Intérieur pour créer une cellule de statistique sur la baisse de la criminalité en France, empêchant des milliers de fonctionnaires compétents d'être sur le terrain? Qui n'a pas rétabli la police de proximité déconstruite par Sarkozy, seul instrument efficace de prévention contre la délinquance? Qui a laissé des lignes de bus du réseau nord de la RATP aux mains de militants islamistes? Qui durant le discours au Congrès de Versailles le 16 novembre n'a pas une seule fois utilisé le mot islamiste? Qui a promis une baisse assurée du chômage pourvu que l'on accepte de renoncer aux promesses électorales de la campagne présidentielle de 2012? Qui nous a vendu en grandes pompes une COP21 retentissante pour sauver le climat de la planète et qui va finir en flop magistral? Qui rackette les PME, les artisans, les commerçants avec le RSI? Qui saigne les classes moyennes avec une fiscalité qui appauvrit le pays et décrédibilise l'Etat? Qui, enfin, est entrain de négocier en douce et à l'insu des peuples le Traité transatlantique (TATFTA) qui veut mettre l'Europe à genoux devant le marché américain? Qui, qui, qui?

Vous balayez tout le spectre politique et géopolitique, il parlait en l'occurrence du Front National…

Qui veut la guerre civile? Celui qui s'accroche par tous les moyens à un pouvoir honni et discrédité ou 30% d'un électorat (+ 45% d'abstentionnistes) qui essaye de faire comprendre aux gouvernants de ce pays, qu'il n'en peut plus, qu'il n'en veut plus et qu'il est exaspéré d'avoir voté pour des menteurs et des tricheurs? Le meilleur moyen d'éviter la guerre civile, Monsieur le Premier Ministre, c'est de vous excuser d'avoir conduit ce grand pays là où il en est aujourd'hui et d'en tirer les conséquences politiques. Vous avez tout fait pour que cette partie du peuple Français en arrive à ce degré d'indignation et son égarement vous sert. Vous êtes le meilleur allié et le principal pourvoyeur en voix du Front National. Vous n'êtes pas habilité à donner des leçons de morale à ceux que vous avez jeté dans le désespoir. Silence Manuel! fermez votre gueule..... Et un peu de pudeur en ces heures difficiles. La guerre civile, c'est de votre discours dont elle se nourrit.

 

Voir les commentaires

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens