Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 14:18

LA LETTRE de Louis Esparza n° 170 Pont-St-Esprit, le 30 juin 2013

 

Enterrement du projet de réouverture de la gare aux voyageurs : comme déjà développé ici (lettre n° 157), le projet s’est perdu dans les méandres administratifs des divers ‘’décideurs’’, qui ont décidé de ne rien faire. A noter, que le projet était fortement revendiqué par la gauche qui, soit dit en passant, tient toutes les manettes du pouvoir : de la mairie à l’Elysée, en passant par le canton, l’Agglo, le Conseil Général, la Région, l’Assemblée, le Sénat…Et, comme pour clôturer le dossier, la SNCF vient de fermer la seule activité qui restait : le guichet qui vendait des billets.

Le tout, dans l’indifférence générale de nos bons élus, jadis si prompts à organiser réunions et pétitions pour défendre le projet, qu’ils viennent de laisser passer à la trappe sans piper mot.

Enfin, vivement que la droite revienne aux affaires pour que les camarades, grands défenseurs des ‘’vrais gens’’, redescendent dans la rue pour exiger la réouverture de la gare aux voyageurs…

 

La majorité n’aime pas De Gaulle : c’est ainsi qu’elle n’a pas fait lire l’appel du général le 18 juin au monument aux morts, et s’est limitée au communiqué du ministre des anciens combattants, contrairement à ce qui s’est fait partout ailleurs, comme ici jusqu’à présent.

Décision visiblement délibérée, la préfecture ayant envoyé l’appel du 18 juin et le communiqué du ministre à toutes les mairies. Il faut donc en conclure que la majorité n’aime pas De Gaulle, et s’assied sur les directives du préfet pour la cérémonie du 18 juin.

Cela dit, on sait déjà que nos anti-gaullistes n’aiment pas non plus le karting (permis annulé), la maison médicale (idem), l’arbre de Noël géant (à la casse), les saints (chemin Saint-Joseph débaptisé en totalité), la procession du Vendredi-Saint (interdite), les boissons alcoolisées aux 3ièmes mi-temps (supprimées), le personnel municipal (primes remplacées par diverses brimades), Stéfanini et le fonctionnement du PS (lettre de dénonciation et de réprimande à Harlem Désir)…

Mais qu’aiment-ils donc nos élus ? Apparemment pas grand-chose et pas grand monde, peut-être bien qu’ils ne s’aiment pas eux-mêmes, à voir la tête qu’ils font quand on les aperçoit en ville…

 

On n’est jamais si bien servi que par soi-même : c’est ainsi que dans le dernier bulletin de propagande municipal (n° 4, juin 2013, qui vient d’être distribué dans les boîtes aux lettres), on peut voir toutes les grandes réalisations de nos élus assorties de leurs auto-congratulations, dopés à la langue de bois et au verbiage de communicant…

Ce qui les gêne est habilement interprété ou dissimulé. Quant au redressement des comptes de la commune dont ils se flattent, ils oublient de dire qu’il résulte de l’application du plan proposé par le cabinet KPMG, mis en place par l’ancienne majorité, et qu’ils n’ont fait que continuer.

Mais comme tout ne peut être caché, à propos du périmètre du secteur sauvegardé ils montrent un plan, qui révèle implicitement que ce projet n’a qu’un but : empêcher la maison médicale.

Enfin, comme ils n’arrivent pas à tourner la page des querelles municipales passées pour regarder enfin vers l’avenir, ils terminent leur bulletin de propagande en déclarant, à propos de l’ancienne majorité : « en 40 ans ils en auront moins fait que nous en 36 mois ! ». Bigre ! Il est vrai qu’en actions culottées, l’actuelle majorité s’est particulièrement distinguée, comme déjà évoqué avec l’escamotage de l’appel du 18 juin et autres coups de force.

 

J’ai fait un cauchemar : jadis, Martin Luther King a fait un rêve merveilleux qu’il racontait. Moi, la nuit dernière, c’est un cauchemar que j’ai fait : Baumet entrait en campagne des municipales de 2014 pour épauler son poulain Ségal auquel il avait fait obtenir l’investiture de l’UMP, et tout autour de moi les gens applaudissaient : ’’oui, comme en 2011, on veut l’affrontement du clan Baumet contre le clan Castillon et, pour cela, empêcher qu’il y ait d’autres listes, comme en 2011’’…

Et moi de m’égosiller à leur dire : ‘’mais ce duel de la revanche ne mène à rien, l’important c’est le moratoire sur la dette pour pouvoir diminuer vraiment les impôts, et serrer de près l’Agglo qui est en train de nous ruiner, alors qu’aucun des deux camps ne s’en préoccupe… ».

Mais personne ne m’entendait, comme si je prêchais dans le désert, ce qui a fini par me réveiller. Ouf, j’ai eu chaud, ce n’était qu’un cauchemar. Mais tout même, d’y penser j’en transpire encore.

Mais au fait, si les rêves s’expliquent, pourquoi celui-ci ? Vraisemblablement parce qu’hier j’ai eu confirmation officielle que l’investiture a bien été demandée à l’UMP pour le non-encarté Ségal…

 

La pensée du jour : l’histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller. (James Joyce)

 

 

Repost 0
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 14:08

LA LETTRE  n° 170 Pont-St-Esprit, le 30 juin 2013

 

Enterrement du projet de réouverture de la gare aux voyageurs : comme déjà développé ici (lettre n° 157), le projet s’est perdu dans les méandres administratifs des divers ‘’décideurs’’, qui ont décidé de ne rien faire. A noter, que le projet était fortement revendiqué par la gauche qui, soit dit en passant, tient toutes les manettes du pouvoir : de la mairie à l’Elysée, en passant par le canton, l’Agglo, le Conseil Général, la Région, l’Assemblée, le Sénat…Et, comme pour clôturer le dossier, la SNCF vient de fermer la seule activité qui restait : le guichet qui vendait des billets.

Le tout, dans l’indifférence générale de nos bons élus, jadis si prompts à organiser réunions et pétitions pour défendre le projet, qu’ils viennent de laisser passer à la trappe sans piper mot.

Enfin, vivement que la droite revienne aux affaires pour que les camarades, grands défenseurs des ‘’vrais gens’’, redescendent dans la rue pour exiger la réouverture de la gare aux voyageurs…

 

La majorité n’aime pas De Gaulle : c’est ainsi qu’elle n’a pas fait lire l’appel du général le 18 juin au monument aux morts, et s’est limitée au communiqué du ministre des anciens combattants, contrairement à ce qui s’est fait partout ailleurs, comme ici jusqu’à présent.

Décision visiblement délibérée, la préfecture ayant envoyé l’appel du 18 juin et le communiqué du ministre à toutes les mairies. Il faut donc en conclure que la majorité n’aime pas De Gaulle, et s’assied sur les directives du préfet pour la cérémonie du 18 juin.

Cela dit, on sait déjà que nos anti-gaullistes n’aiment pas non plus le karting (permis annulé), la maison médicale (idem), l’arbre de Noël géant (à la casse), les saints (chemin Saint-Joseph débaptisé en totalité), la procession du Vendredi-Saint (interdite), les boissons alcoolisées aux 3ièmes mi-temps (supprimées), le personnel municipal (primes remplacées par diverses brimades), Stéfanini et le fonctionnement du PS (lettre de dénonciation et de réprimande à Harlem Désir)…

Mais qu’aiment-ils donc nos élus ? Apparemment pas grand-chose et pas grand monde, peut-être bien qu’ils ne s’aiment pas eux-mêmes, à voir la tête qu’ils font quand on les aperçoit en ville…

 

On n’est jamais si bien servi que par soi-même : c’est ainsi que dans le dernier bulletin de propagande municipal (n° 4, juin 2013, qui vient d’être distribué dans les boîtes aux lettres), on peut voir toutes les grandes réalisations de nos élus assorties de leurs auto-congratulations, dopés à la langue de bois et au verbiage de communicant…

Ce qui les gêne est habilement interprété ou dissimulé. Quant au redressement des comptes de la commune dont ils se flattent, ils oublient de dire qu’il résulte de l’application du plan proposé par le cabinet KPMG, mis en place par l’ancienne majorité, et qu’ils n’ont fait que continuer.

Mais comme tout ne peut être caché, à propos du périmètre du secteur sauvegardé ils montrent un plan, qui révèle implicitement que ce projet n’a qu’un but : empêcher la maison médicale.

Enfin, comme ils n’arrivent pas à tourner la page des querelles municipales passées pour regarder enfin vers l’avenir, ils terminent leur bulletin de propagande en déclarant, à propos de l’ancienne majorité : « en 40 ans ils en auront moins fait que nous en 36 mois ! ». Bigre ! Il est vrai qu’en actions culottées, l’actuelle majorité s’est particulièrement distinguée, comme déjà évoqué avec l’escamotage de l’appel du 18 juin et autres coups de force.

 

J’ai fait un cauchemar : jadis, Martin Luther King a fait un rêve merveilleux qu’il racontait. Moi, la nuit dernière, c’est un cauchemar que j’ai fait : Baumet entrait en campagne des municipales de 2014 pour épauler son poulain Ségal auquel il avait fait obtenir l’investiture de l’UMP, et tout autour de moi les gens applaudissaient : ’’oui, comme en 2011, on veut l’affrontement du clan Baumet contre le clan Castillon et, pour cela, empêcher qu’il y ait d’autres listes, comme en 2011’’…

Et moi de m’égosiller à leur dire : ‘’mais ce duel de la revanche ne mène à rien, l’important c’est le moratoire sur la dette pour pouvoir diminuer vraiment les impôts, et serrer de près l’Agglo qui est en train de nous ruiner, alors qu’aucun des deux camps ne s’en préoccupe… ».

Mais personne ne m’entendait, comme si je prêchais dans le désert, ce qui a fini par me réveiller. Ouf, j’ai eu chaud, ce n’était qu’un cauchemar. Mais tout même, d’y penser j’en transpire encore.

Mais au fait, si les rêves s’expliquent, pourquoi celui-ci ? Vraisemblablement parce qu’hier j’ai eu confirmation officielle que l’investiture a bien été demandée à l’UMP pour le non-encarté Ségal…

 

La pensée du jour : l’histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller. (James Joyce)

 

 

Repost 0
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 14:05

L

LA LETTRE de Louis Esparza n° 170 Pont-St-Esprit, le 30 juin 2013

 

Enterrement du projet de réouverture de la gare aux voyageurs : comme déjà développé ici (lettre n° 157), le projet s’est perdu dans les méandres administratifs des divers ‘’décideurs’’, qui ont décidé de ne rien faire. A noter, que le projet était fortement revendiqué par la gauche qui, soit dit en passant, tient toutes les manettes du pouvoir : de la mairie à l’Elysée, en passant par le canton, l’Agglo, le Conseil Général, la Région, l’Assemblée, le Sénat…Et, comme pour clôturer le dossier, la SNCF vient de fermer la seule activité qui restait : le guichet qui vendait des billets.

Le tout, dans l’indifférence générale de nos bons élus, jadis si prompts à organiser réunions et pétitions pour défendre le projet, qu’ils viennent de laisser passer à la trappe sans piper mot.

Enfin, vivement que la droite revienne aux affaires pour que les camarades, grands défenseurs des ‘’vrais gens’’, redescendent dans la rue pour exiger la réouverture de la gare aux voyageurs…

 

La majorité n’aime pas De Gaulle : c’est ainsi qu’elle n’a pas fait lire l’appel du général le 18 juin au monument aux morts, et s’est limitée au communiqué du ministre des anciens combattants, contrairement à ce qui s’est fait partout ailleurs, comme ici jusqu’à présent.

Décision visiblement délibérée, la préfecture ayant envoyé l’appel du 18 juin et le communiqué du ministre à toutes les mairies. Il faut donc en conclure que la majorité n’aime pas De Gaulle, et s’assied sur les directives du préfet pour la cérémonie du 18 juin.

Cela dit, on sait déjà que nos anti-gaullistes n’aiment pas non plus le karting (permis annulé), la maison médicale (idem), l’arbre de Noël géant (à la casse), les saints (chemin Saint-Joseph débaptisé en totalité), la procession du Vendredi-Saint (interdite), les boissons alcoolisées aux 3ièmes mi-temps (supprimées), le personnel municipal (primes remplacées par diverses brimades), Stéfanini et le fonctionnement du PS (lettre de dénonciation et de réprimande à Harlem Désir)…

Mais qu’aiment-ils donc nos élus ? Apparemment pas grand-chose et pas grand monde, peut-être bien qu’ils ne s’aiment pas eux-mêmes, à voir la tête qu’ils font quand on les aperçoit en ville…

 

On n’est jamais si bien servi que par soi-même : c’est ainsi que dans le dernier bulletin de propagande municipal (n° 4, juin 2013, qui vient d’être distribué dans les boîtes aux lettres), on peut voir toutes les grandes réalisations de nos élus assorties de leurs auto-congratulations, dopés à la langue de bois et au verbiage de communicant…

Ce qui les gêne est habilement interprété ou dissimulé. Quant au redressement des comptes de la commune dont ils se flattent, ils oublient de dire qu’il résulte de l’application du plan proposé par le cabinet KPMG, mis en place par l’ancienne majorité, et qu’ils n’ont fait que continuer.

Mais comme tout ne peut être caché, à propos du périmètre du secteur sauvegardé ils montrent un plan, qui révèle implicitement que ce projet n’a qu’un but : empêcher la maison médicale.

Enfin, comme ils n’arrivent pas à tourner la page des querelles municipales passées pour regarder enfin vers l’avenir, ils terminent leur bulletin de propagande en déclarant, à propos de l’ancienne majorité : « en 40 ans ils en auront moins fait que nous en 36 mois ! ». Bigre ! Il est vrai qu’en actions culottées, l’actuelle majorité s’est particulièrement distinguée, comme déjà évoqué avec l’escamotage de l’appel du 18 juin et autres coups de force.

 

J’ai fait un cauchemar : jadis, Martin Luther King a fait un rêve merveilleux qu’il racontait. Moi, la nuit dernière, c’est un cauchemar que j’ai fait : Baumet entrait en campagne des municipales de 2014 pour épauler son poulain Ségal auquel il avait fait obtenir l’investiture de l’UMP, et tout autour de moi les gens applaudissaient : ’’oui, comme en 2011, on veut l’affrontement du clan Baumet contre le clan Castillon et, pour cela, empêcher qu’il y ait d’autres listes, comme en 2011’’…

Et moi de m’égosiller à leur dire : ‘’mais ce duel de la revanche ne mène à rien, l’important c’est le moratoire sur la dette pour pouvoir diminuer vraiment les impôts, et serrer de près l’Agglo qui est en train de nous ruiner, alors qu’aucun des deux camps ne s’en préoccupe… ».

Mais personne ne m’entendait, comme si je prêchais dans le désert, ce qui a fini par me réveiller. Ouf, j’ai eu chaud, ce n’était qu’un cauchemar. Mais tout même, d’y penser j’en transpire encore.

Mais au fait, si les rêves s’expliquent, pourquoi celui-ci ? Vraisemblablement parce qu’hier j’ai eu confirmation officielle que l’investiture a bien été demandée à l’UMP pour le non-encarté Ségal…

 

La pensée du jour : l’histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller. (James Joyce)

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens