Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 13:49

 

Qui était Saint-Vincent ?

.

Vincent est né dans une famille noble à la fin du 3ème siècle, à Huesca, petite cité espagnole au pied des Pyrénées. Très jeune, il devient diacre puis archidiacre à Saragosse. Il était chargé de l'administration des biens de l'église mais il prêchait aussi dans les lieux de culte à la place de l'évêque de Saragosse.
A cette époque, les chrétiens étaient pourchassés à travers tout l'empire romain. Vincent fut emprisonné, torturé. De nombreux miracles sauvèrent l'infortuné de la mort. Pourtant, après d'atroces souffrances, Vincent rendit son dernier soupir le 22 janvier 304.

 

 

Pourquoi Saint-Vincent est-il  devenu patron des vignerons ?

.

Selon certains, le choix des vignerons a été effectué ainsi parce que le mot "vin" se trouve dans le prénom du Saint.
On a fait valoir également qu'une roue de pressoir avait été utilisée pour torturer Saint-Vincent.
D'autres évoquent aussi l'activité du diacre qui, à l'autel, verse le vin dans le calice.
D’autres estiment que le culte du saint s'est implanté d'abord en Bourgogne. Patron de cette région, il devint plus spécialement celui des vignerons bourguignons avant de rayonner en Champagne, les deux régions étant très proches et très liées.
Enfin, on peut penser que les Champenois se sont déterminés en faveur de Saint-Vincent parce que le jour de sa fête se situe à une période propice : le 22 janvier, l'hiver est déjà bien engagé et a fait subir ses rigueurs, la vigne ne nécessite plus de soins, on ressent alors le besoin de se réunir, de se réconforter avant la reprise des premiers travaux viticoles, de taille en particulier.
Aucune de ces hypothèses n'a reçu de confirmation historique certaine et le mystère reste entier.

Depuis quand fête-t-on la Saint-Vincent ?

Le souvenir de son martyre se propagea dans tout le monde chrétien. En 542, le fils de Clovis, Childebert, rapporte de Saragosse la tunique de Vincent. Son culte, très populaire en Espagne, se répandit en France où il est devenu le patron des vignerons.



Repost 0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:29

 

 

 

Triste est l'automne pour celui qui ne s'ait l'égayer.

(Céline Blondeau)

 

                                           ______________________

 

 

Les vacances pour ma part terminées, je vais essayer d'être plus assidu

sur mon blog, en continuant à passer les informations que j'ai envie

 et dire ce que je pense. En déplaise à certains.

 

Résultat tardifs du RCS:

 

Aprés la déception venue du côté de notre voisin Bollénois que

l'on a attendu en vain pour la reprise du championnat au stade du

Clos Bon Aure, (match gagné par forfait pour les verts), une défaite à

Marseille le dimanche suivant avec une équipe diminuée, notre

quinze s'est imposé hier sur la pelouse de la barandonne

23 à 10 face à APT, essais de Bonnemains,Denize et Venditti,

deux pénalités et une transformation de Lebastard.

Cette saison devrait être la bonne pour ramener quelque chose,

car comme le dit le président N.Cayre " on a retrouvé un groupe

soudé".

Malgré un fort mistral les supporters se sont régalés par l'excellente

prestation du pack spiripontain.

 

Allez les Verts.

 

 

Repost 0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 11:34

 

Un magistrat de la cour des comptes épinglé !


RAPPEL : S'estimant diffamé sur les blogs, le directeur des services René Stéfanini avait porté plainte contre X

C'est sans doute, une première dans l'histoire des juridictions financières. Un magistrat mis en examen, pour diffamation, dans une sordide histoire de blogs clandestins. Jean-Paul Saleille, rapporteur à la chambre régionale de la cour des comptes (CRC), a été épinglé par la justice en juillet dernier.
Le magistrat est soupçonné d'être le créateur et l'animateur du Journal de Gilbert B, blog où il réglait régulièrement ses comptes avec la municipalité. Un comble quand on sait que c'est ce même Saleille qui, de 2008 à 2009, rédigeait les avis de CRC, sur la situation financière de la commune de Pont-Saint-Esprit.
La nouvelle pourrait avoir l'effet d'une bombe pour la Chambre. Aussi, le président Nicolas Brunner s'est-il empressé de prendre ses distances contre ce qu'il a appelé «

une erreur de comportement ». Et d'ajouter : « La CRC ne se sent pas discréditée. » Nicolas Brunner assure que les deux derniers avis n'ont pas été écrits par Saleille. « On a délibéré en dehors de sa présence ».
On peut, par ailleurs, signaler que dans ses dernières préconisations, la CRC proposait une baisse de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères dont la compétence va échoir désormais à la communauté des communes Rhône Cèze Languedoc. Le président de la Chambre insiste donc : « Cette affaire n'a pas interféré sur les procédures en cours et n'influera jamais sur nos décisions. » Pas sûr qu'à la mairie de Pont-Saint-Esprit, on l'entende de cette oreille. Ce d'autant plus que le maire Gilbert Baumet n'a eu de cesse de contester les conclusions des rapports de la juridiction. L'affaire Saleille ne va-t-elle apporter de l'eau au moulin d'un édile, plutôt réputé astucieux en matière de procédures ?
Il serait, en tout cas surprenant que le maire, et à plus forte raison, René Stefanini, ne contre-attaquent pas dans les heures qui viennent.
Le directeur des services devrait d'ailleurs se réjouir d'une autre mise en examen. Celle-là concerne cette fois Vincent Clauzier, l'administrateur de Pont-Nouvelle-Génération, un blog dans lequel René Stéfanini s'était estimé diffamé.
L'été 2009, le fonctionnaire avait déposé plainte contre X, avec constitution de partie civile pour diffamation. Un juge d'instruction avait été désigné. Celui-ci avait ouvert une commission rogatoire afin que les gendarmes puissent retrouver les personnes qui se cachaient derrière les blogs anonymes. Lesquels sites avaient d'ailleurs régulièrement éreinté le Midi Libre en se répandant en toutes sortes d'attaques violentes et ignominieuses. Des investigations menées par la brigade de recherches de Bagnols-sur-Cèze ont permis de remonter jusqu'aux têtes de pont avec les adresses IP. La procédure judiciaire prospère donc. Quant à Jean-Paul Saleille, il ne fait plus partie de la CRC du Languedoc Roussillon depuis un mois. Le magistrat justicier avait été promu président de section à Toulouse, en décembre 2009. Et il devait prendre ses fonctions le 15 août dernier.


Thierry MBOM

Repost 0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 16:11

              VENDREDI 10 SEPTEMBRE   20H 30 

                        STADE    MUNICIPAL  DU

 

                                            CLOS BON AURE

 

 

                             REPRISE DU CHAMPIONNAT

 

 

                                        RC  SPIRIPONTAIN

 

 

                                                 CONTRE

 

 

                                           RC   BOLLENE

 

 

 

          VENEZ NOMBREUX ENCOURAGER   LES  VERTS

 

  Commentaires:

je suis trés content pour le rcs de voir quils vont evolués enfin sur un terrain de sport digne de ce nom je vous souhaite une bonne saison et je serai présent vendredi soir. un voisin bagnolais et oui quand on aime on ne compte pas  Mr Taberne

 

le match de rugby ...c'est vendredi ou samedi a 20h30 ........amities....georges.

 

C'est vendredi soir  on comte sur toi georges 

Repost 0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 09:49

C'est le vendredi 10 septembre sur la pelouse du stade du Clos Bon Aure

à  20h30 que le coup d'envoi de la saison rugby 2010/2011 sera donné.

 

Le RCS recevra nos voisins du RC Bollène, affiche de la dernière finale du

championnat 2009/2010 remporté par les Bollénois.

 

Beaucoup de monde est attendu pour cette reprise au stade Municipal

du Clos Bon Aure, amoureux du ballon ovale venez soutenir les Verts.

 

Prochaine réunion du bureau ce lundi 30 août 18h30 au siège administratif

du Clos Bon Aure .

 

Bon W.E  à tous.

Repost 0
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 15:40

Quelques informations sur la tenue du C M du 24 août dernier.

 

Les personnes qui étaient venues y assister démocratiquement,donc

qui n'étaient pas là pour crier ou injurier les élus en ont pris plein

la tête (pour rester poli) sans compter les coups de pieds dans leurs

chaises tout au long de la tenu du conseil.

Une dame trés excitée qui s'en prenait à tous les employés, leur trouvant

à tous un défaut, s'est vue refusée l'entrée de la salle du conseil.

Anti-démocratique? à vous de juger.

Un exemple de plus qui nous fait appercevoir le vrai visage de l'opposition

spirpontaine qui fait exactement ce qu'elle reproche aux autres.

Cette bande d'excitées (petite bande) sexagénaires aigris cherche constamment

 l'affrontement ,de préférence quand ils sont en groupe,ils ne peuvent pas

supporter que la majorité des spiripontaines et spirpontains agiss ent en

démocrates.

On avait pu lire et entendre que les impots ne pourraient pas baisser avant 2016

voir plus, à priori ce n'est pas le cas, à voir dans les prochaines semaines?

Pour le patrimoine de la commune en vente; cela se fait dans toutes les villes, nos

voisins Bagnolais  en ce momment vendent des maisons en centre ville ainsi que des

bâtiments.

Je suis touché par les impots comme tous les spiripontans(es) donc je partage leur

attente d'une baisse de l' imposition, mais je ne peux pas cautionner cette violence

qu'une poignée de personnes veulent nous imposer.

 

Sans haine ni........

 

Repost 0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 15:16

 

CHRISTINE TASIN, MILITANTE REPUBLICAINE ET LAIQUE



                    TASIN               

Et si, moi, j'écrivais un livre intitulé "Nique l'Algérie " ? 

  

Les foudres du Mrap, de la Licra et de SOS racisme me tomberaient dessus, me traîneraient devant la justice, criant au racisme, à la xénophobie et à l'incitation à la haine ; Bouteflika en personne monterait au créneau pour obtenir que Kouchner fasse interdire mon livre, ce qu'il ferait illico presto, n'en doutons pas. Evidemment Mélenchon, Cohn-Bendit, Besancenot et Aubry cracheraient, en chœur, leur haine de la sale esclavagiste-nationaliste-colonialiste que je serais à leurs yeux et fustigeraient Sarkozy pour avoir, par sa politique et ses débats infâmes sur la burka et l'identité nationale, réveillé les vieux démons et fait sortir du bois l'extrême droite…  

Si, moi, j'écrivais un livre intitulé "Nique l'Algérie". Mais je ne l'écrirai pas. Au nom de quoi irais-je vilipender dans un livre un pays que je ne porte pas dans mon cœur, certes, pour la limitation des libertés qui y règne ; pour le Code inique de la famille qui y est en vigueur et pour sa religion d'état, l'islam ? Il se trouve que si moi, Française ou d'origine française je vivais en Algérie, au lieu d'écrire des horreurs sur le pays qui m'accueille, je me dépêcherais de le quitter, de m'enfuir, pour aller ou retourner dans le pays qui correspond le mieux à ma façon de voir les choses.  

Par ailleurs, il se trouve que je suis une humaniste et que je respecte l'autre et son pays et j'aurais terriblement honte d'être représentée en couverture de ce livre que je n'écrirai pas en brandissant triomphalement le majeur ! Il me semble que la vulgarité, si elle nous tente,  doit se cacher, parce qu'elle dit mieux que des mots l'infériorité culturelle de celui qui, incapable de parler, de convaincre, ne sait qu'insulter, mépriser, niquer. D'ailleurs, moi j'ai pris l'habitude, en mon beau pays de France, de faire l'amour ; c'est autrement intéressant, et cela permet des relations   égalitaires entre hommes et femmes. Avez-vous remarqué que, dans certaines cultures, l'on ne nique que le sexe féminin, fût-il un pays ?

Je conçois, cher lecteur, que tu t'impatientes et te demandes où je veux en venir avec ce livre que je n'écrirai pas : tout simplement à t'expliquer que d'autres n'ont pas mes scrupules.  Nique la France, de Saïd Bouamama & Zep (Zone d'expression populaire) vient de sortir en librairie ! L'ineffable Saïd Bouamama  est un des fondateurs des Indigènes de la République, ceci explique sans doute cela

Il y a quelques semaines, dans l'édito de Riposte Laïque, Cyrano avait exprimé son indignation, devant la chanson "Nique La France", y voyant un pas supplémentaire vers la guerre civile à laquelle appellent ouvertement ceux qui attisent la haine contre notre pays et ses habitants. Ils sont passés à une étape supérieure, osant cette phrase ignoble à la devanture des librairies.

Tant de haine et d'incitation à la violence de la part de ces vipères que la France a nourries est pour le moins scandaleux. Tous les immigrés et enfants d'immigrés, Said Bouamama y compris, ont bénéficié, comme tous les Français,  de la protection sociale, de l'école de la République, des allocations familiales, de la liberté de parler, penser, croire ou ne pas croire. Et pour tout remerciement, la France serait considérée et traitée comme une putain ? Et avec quel prétexte, grand Dieu ! La France serait raciste ! Nous sommes ravis de le découvrir, nous qui, en 2002, avons défilé contre le Pen ; nous qui, en 2002, avons voté, à 80% pour un Chirac que nous vouions aux gémonies pour ne pas voir arriver Le Pen à la tête de l'Etat.

Un lecteur de ce torchon a laissé un commentaire sur Amazon, intitulé "une honte", avec quelques remarques de bon sens : "Le France ne sert qu'à ça, c'est une terre d'accueil, elle doit expier tous ses péchés, la colonisation, l'esclavage, les guerres ou tout autre prétexte ; par la brésilianisation et le négationnisme : le peuple français n'existe pas, nous sommes tous des étrangers," "le territoire français ? C'est le territoire du monde, mais pas celui des Français ; un noir ou un arabe ne peut pas être raciste puisqu'il est minoritaire, les Français par contre eux sont des racistes, repentons-nous, expions nos pêchés, pardonnons tout, ils sont les victimes, nous sommes les bourreaux."

A l'heure où Tintin au Congo risque d'être interdit (le ridicule ne tue plus)  le 5 mai prochain par la justice belge, voire par la française pour bien moins que cela, on cauchemarde de voir ce qui se passe en France en toute impunité.

Qui se lèvera pour protester ? Qui se lèvera pour demander l'interdiction d'un tel titre, d'une telle couverture ? N'est-ce pas à cause de ces torchons que Martin a été lynché à Grenoble, ou que Myriam Picard a failli laisser sa peau, avec son bébé et son mari, à Perpignan ? Quand inculpera-t-on enfin les Said Bouamama, Houria Bouteldja et autres d'incitation à la haine raciale ?

Dernière question : Said Bouamama se présente comme sociologue, directeur de recherches à l'Ifar. Qui finance l'Ifar ? S'il s'avérait que c'était les finances publiques, nous espérons que le gouvernement demanderait des comptes à cet institut, qui se permet de promouvoir un responsable qui attise la haine contre notre pays.

Nous sommes quelques-uns à travailler actuellement à la création d'une association parallèle à Riposte Laïque qui nous permette de riposter à ce genre de situation ; hélas elle n'est pas encore créée, nous n'avons donc pas encore les moyens financiers nécessaires pour intervenir en justice, mais, en attendant, chers lecteurs, nous pouvons, tous, déjà, écrire à l'éditeur, à Amazon, aux libraires, au ministre de la culture, à celui de la justice, à l'Elysée… pour protester. Parce que si nous n'avons pas les moyens d'agir pour le moment, les politiques en ont et les moyens et le devoir. Nous vous proposons ci-dessous une lettre type à envoyer au Président de la République (à adapter pour les ministres et députés) et une autre pour Amazon, les libraires etc. Il faut faire du remous autour de ce scandale. Le clip nauséabond dont s'inspire le livre qui porte le même nom n'a pas été interdit, on n'a même pas entendu de condamnation de qui que ce soit, alors c'est à nous qu'il appartient de faire cesser l'omerta, de faire cesser le scandale.

Lecteurs, à vos plumes, et n'hésitez pas à laisser des commentaires sur les forums des medias

Lettre aux politiques

 

Monsieur le Président de la République

Palais de l'Elysée

55, rue du faubourg Saint-Honoré

75008  Paris

(Ou bien par mail

Monsieur le Président de la République,
Je me permets de m'adresser à vous pour vous dire à quel point je suis choqué(e) que puisse paraître en France un livre intitulé
Nique La France, avec une photo de couverture représentant une jeune femme enturbannée levant de façon explicite son majeur.

Monsieur le Président, vous êtes le représentant de cette France qu'on salit et contre laquelle on appelle à la haine et à la violence, aussi vous demanderai-je de bien vouloir veiller à ce que les auteurs de ce livre,  Saïd Bouamama & Zep, soient contraints de modifier et le titre et la couverture du livre.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de mes sentiments respectueux.  

 Lettre aux libraires et/ou à Amazon

Madame, Monsieur,

Je viens de découvrir, à ma grande surprise, que vous proposiez à la vente le livre Nique La France, de Saïd Bouamama & Zep. Or, le titre de ce livre et la couverture qui est proposée sont de toute évidence des incitations à la haine et à la violence incompatibles avec le respect dû au pays où nous vivons et avec ses lois. Je vous demanderai donc de faire le nécessaire auprès de l'éditeur et du distributeur de ce livre pour que le titre et la couverture en soient modifiés de façon à respecter chacun de ceux qui vivent en France. Avec mes remerciements, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures salutations.

                      

Et si, moi, j'écrivais un livre intitulé "Nique l'Algérie " ? 

  

Les foudres du Mrap, de la Licra et de SOS racisme me tomberaient dessus, me traîneraient devant la justice, criant au racisme, à la xénophobie et à l'incitation à la haine ; Bouteflika en personne monterait au créneau pour obtenir que Kouchner fasse interdire mon livre, ce qu'il ferait illico presto, n'en doutons pas. Evidemment Mélenchon, Cohn-Bendit, Besancenot et Aubry cracheraient, en chœur, leur haine de la sale esclavagiste-nationaliste-colonialiste que je serais à leurs yeux et fustigeraient Sarkozy pour avoir, par sa politique et ses débats infâmes sur la burka et l'identité nationale, réveillé les vieux démons et fait sortir du bois l'extrême droite…  

Si, moi, j'écrivais un livre intitulé "Nique l'Algérie". Mais je ne l'écrirai pas. Au nom de quoi irais-je vilipender dans un livre un pays que je ne porte pas dans mon cœur, certes, pour la limitation des libertés qui y règne ; pour le Code inique de la famille qui y est en vigueur et pour sa religion d'état, l'islam ? Il se trouve que si moi, Française ou d'origine française je vivais en Algérie, au lieu d'écrire des horreurs sur le pays qui m'accueille, je me dépêcherais de le quitter, de m'enfuir, pour aller ou retourner dans le pays qui correspond le mieux à ma façon de voir les choses.  

Par ailleurs, il se trouve que je suis une humaniste et que je respecte l'autre et son pays et j'aurais terriblement honte d'être représentée en couverture de ce livre que je n'écrirai pas en brandissant triomphalement le majeur ! Il me semble que la vulgarité, si elle nous tente,  doit se cacher, parce qu'elle dit mieux que des mots l'infériorité culturelle de celui qui, incapable de parler, de convaincre, ne sait qu'insulter, mépriser, niquer. D'ailleurs, moi j'ai pris l'habitude, en mon beau pays de France, de faire l'amour ; c'est autrement intéressant, et cela permet des relations   égalitaires entre hommes et femmes. Avez-vous remarqué que, dans certaines cultures, l'on ne nique que le sexe féminin, fût-il un pays ?

Je conçois, cher lecteur, que tu t'impatientes et te demandes où je veux en venir avec ce livre que je n'écrirai pas : tout simplement à t'expliquer que d'autres n'ont pas mes scrupules.  Nique la France, de Saïd Bouamama & Zep (Zone d'expression populaire) vient de sortir en librairie ! L'ineffable Saïd Bouamama  est un des fondateurs des Indigènes de la République, ceci explique sans doute cela

Il y a quelques semaines, dans l'édito de Riposte Laïque, Cyrano avait exprimé son indignation, devant la chanson "Nique La France", y voyant un pas supplémentaire vers la guerre civile à laquelle appellent ouvertement ceux qui attisent la haine contre notre pays et ses habitants. Ils sont passés à une étape supérieure, osant cette phrase ignoble à la devanture des librairies.

Tant de haine et d'incitation à la violence de la part de ces vipères que la France a nourries est pour le moins scandaleux. Tous les immigrés et enfants d'immigrés, Said Bouamama y compris, ont bénéficié, comme tous les Français,  de la protection sociale, de l'école de la République, des allocations familiales, de la liberté de parler, penser, croire ou ne pas croire. Et pour tout remerciement, la France serait considérée et traitée comme une putain ? Et avec quel prétexte, grand Dieu ! La France serait raciste ! Nous sommes ravis de le découvrir, nous qui, en 2002, avons défilé contre le Pen ; nous qui, en 2002, avons voté, à 80% pour un Chirac que nous vouions aux gémonies pour ne pas voir arriver Le Pen à la tête de l'Etat.

Un lecteur de ce torchon a laissé un commentaire sur Amazon, intitulé "une honte", avec quelques remarques de bon sens : "Le France ne sert qu'à ça, c'est une terre d'accueil, elle doit expier tous ses péchés, la colonisation, l'esclavage, les guerres ou tout autre prétexte ; par la brésilianisation et le négationnisme : le peuple français n'existe pas, nous sommes tous des étrangers," "le territoire français ? C'est le territoire du monde, mais pas celui des Français ; un noir ou un arabe ne peut pas être raciste puisqu'il est minoritaire, les Français par contre eux sont des racistes, repentons-nous, expions nos pêchés, pardonnons tout, ils sont les victimes, nous sommes les bourreaux."

A l'heure où Tintin au Congo risque d'être interdit (le ridicule ne tue plus)  le 5 mai prochain par la justice belge, voire par la française pour bien moins que cela, on cauchemarde de voir ce qui se passe en France en toute impunité.

Qui se lèvera pour protester ? Qui se lèvera pour demander l'interdiction d'un tel titre, d'une telle couverture ? N'est-ce pas à cause de ces torchons que Martin a été lynché à Grenoble, ou que Myriam Picard a failli laisser sa peau, avec son bébé et son mari, à Perpignan ? Quand inculpera-t-on enfin les Said Bouamama, Houria Bouteldja et autres d'incitation à la haine raciale ?

Dernière question : Said Bouamama se présente comme sociologue, directeur de recherches à l'Ifar. Qui finance l'Ifar ? S'il s'avérait que c'était les finances publiques, nous espérons que le gouvernement demanderait des comptes à cet institut, qui se permet de promouvoir un responsable qui attise la haine contre notre pays.

Nous sommes quelques-uns à travailler actuellement à la création d'une association parallèle à Riposte Laïque qui nous permette de riposter à ce genre de situation ; hélas elle n'est pas encore créée, nous n'avons donc pas encore les moyens financiers nécessaires pour intervenir en justice, mais, en attendant, chers lecteurs, nous pouvons, tous, déjà, écrire à l'éditeur, à Amazon, aux libraires, au ministre de la culture, à celui de la justice, à l'Elysée… pour protester. Parce que si nous n'avons pas les moyens d'agir pour le moment, les politiques en ont et les moyens et le devoir. Nous vous proposons ci-dessous une lettre type à envoyer au Président de la République (à adapter pour les ministres et députés) et une autre pour Amazon, les libraires etc. Il faut faire du remous autour de ce scandale. Le clip nauséabond dont s'inspire le livre qui porte le même nom n'a pas été interdit, on n'a même pas entendu de condamnation de qui que ce soit, alors c'est à nous qu'il appartient de faire cesser l'omerta, de faire cesser le scandale.

Lecteurs, à vos plumes, et n'hésitez pas à laisser des commentaires sur les forums des medias

Lettre aux politiques

 

Monsieur le Président de la République

Palais de l'Elysée

55, rue du faubourg Saint-Honoré

75008  Paris

(Ou bien par mail

Monsieur le Président de la République,
Je me permets de m'adresser à vous pour vous dire à quel point je suis choqué(e) que puisse paraître en France un livre intitulé
Nique La France, avec une photo de couverture représentant une jeune femme enturbannée levant de façon explicite son majeur.

Monsieur le Président, vous êtes le représentant de cette France qu'on salit et contre laquelle on appelle à la haine et à la violence, aussi vous demanderai-je de bien vouloir veiller à ce que les auteurs de ce livre,  Saïd Bouamama & Zep, soient contraints de modifier et le titre et la couverture du livre.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de mes sentiments respectueux.  

 Lettre aux libraires et/ou à Amazon

Madame, Monsieur,

Je viens de découvrir, à ma grande surprise, que vous proposiez à la vente le livre Nique La France, de Saïd Bouamama & Zep. Or, le titre de ce livre et la couverture qui est proposée sont de toute évidence des incitations à la haine et à la violence incompatibles avec le respect dû au pays où nous vivons et avec ses lois. Je vous demanderai donc de faire le nécessaire auprès de l'éditeur et du distributeur de ce livre pour que le titre et la couverture en soient modifiés de façon à respecter chacun de ceux qui vivent en France. Avec mes remerciements, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations les meilleures salutations.

 

Repost 0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 07:20

 

Paul-Pages.jpg

 

Paul Pagés peut poser fièrement devant la devanture de son atelier, il en a pris

l'habitude maintenant, tous les jours son commerce et lui sont photographiés

par les touristes de passage.

Il le peut, Paul est le plus ancien artisan de la cité, l'atelier a été repris par

son père en 1937 suite au décés de Monsieur Sicar qui avait lui même succédé

à un artisan charron, Monsieur Chazel, celui-ci réparait et fabriquait les roues de charrettes.

Aprés avoir appris le métier et travailler pendant  une vingtaine d'années avec son

père, Paul reprend l'atelier en 1957, mais bien que retraité le papa était tous les

jours présent pour donner un coup de main au fiston, dans ces années là

les 35h étaient souvent faites en deux jours. Habitant juste audessus de l'atelier

il était trés souvent appelé aprés la fermeture par un paysan ou un transporteur

spiripontain pour une réparation urgente,alors il descendait et se remettait au travail.

Aujoud"hui Paul continue à réparer ce qui pour d'autres est irréparable avec toujours

autant de passion pour son métier, mais en prenant un peu plus de temps,  le

matin c'est aprés une bonne pause café au Marseillais avec ses amis qu'il se met

au travail.

 

  Un (Gros) oubli,  merci à ma copine Christine pour la carte postale de Paul.

 

L'atelier au début du CCI21082010 0000120éme  siècle occupé par le charron, voisin de l'actuel café Marseillais

 

 

 

Repost 0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 19:23

Midi-Libre-18-08-2010-2-.jpg

 

 

Midi-Libre-18-08-2010--2--2-.jpg

Repost 0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 17:23

 

DSC01145

 

 Photo archives JPG

 

Aprés la reprise des footeux c'est autour du Rugby Club Spiripontain

de rechausser les crampons, et oui car il y a aussi un club de rugby

à Pont Saint Esprit, avec des dirigeants qui ont l'intention de s'investir

afin de faire grandir leur club.

 

Demain soir 18h réunion au secrétariat du club salle du Clos Bon Aure.

 

INFORMATION

Inscriptions au Rugby Club Spiripontain

Les renseignements et inscriptions pour la saison 2010/2011

pourront être faites lors des permanences au secrétariat du

RCS.( stade du Clos Bon Aure à Pont- Saint- Esprit) aux dates

suivantes: mercredi 18 août de 16h30 à 18h; mercredi 25 août

de 16h30 à 18h et samedi 28 août de 10h3O à 11h30;

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens