Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:33

Patrimoine d'Habitat du Gard le musé disparait pour laisser place à ce que Claire Lapeyronie appelle, "un lieu public à vocation culturelle, vivant et dynamique". Il est notamment prévu d'installer des expositions temporaires au premier étage.

ML du 25 01 13 TM et PM

Repost 0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 11:15

Un début d'année réussie à Ancône pour l'Arc club spiripontain

arc-club-pse.png

Un podium entièrement spiripontain en ce début d'année (© D.R)

Les fêtes de fin d'année terminées, la première sortie sportive 2013 pour l'Arc club spiripontain (ACS) avait lieu dimanche. Les archers de la cité spiripontaine se déplaçaient à Ancône. Ce sont huit sagittaires qui ont porté haut les couleurs de leur club. Six d'entre eux ont décroché des places sur le podium. En catégorie benjamine, Laura Cavagna monte sur la plus haute marche. Chez les juniors dames, Clélia Louche termine elle aussi première. Une belle cinquième place en cadet pour Léo Blet. En catégorie vétérans dames, une fois de plus - c'est presque une habitude -, le podium est monopolisé par les représentantes de Pont-Saint-Esprit. Yolande Barjot termine première. Geneviève Fregy obtient une seconde place. La troisième marche est occupée par Patricia Pereira Da Silva. Chez les hommes, en super-vétéran, on compte un podium et la première place pour Daniel Pereira Da Silva. Chez les seniors hommes, la douzième place pour François Lapeyronnie. Pour le président de l'ACS, Bernard Lacroix, "c'est un début d'année qui s'annonce sous les meilleurs auspices, le travail à l'entraînement paye". Et de conclure : "Ces résultats sont prometteurs avant le championnat du Gard qui se déroulera fin janvier."

Repost 0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 17:09

Oui c'est à mourir de rire.....malheureusement.... mais tellement pitoyable........

 http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fbka9J_YkJg
 
Celle-là il faut la faire suivre, elle vaut son pesant de cacahuètes !
Repost 0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 17:21

de Colbert & Mazarin, elle a 400 ans

 


Citation : Colbert
Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus  J'aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou… 

 
 Mazarin:
Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison.
Mais l'État…, lui, c'est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison.
Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça. 

Colbert
: Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. >
Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables 

Mazarin
: On en crée d'autres.

Colbert
: Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà. 

Mazarin : Oui, cest impossible. 

Colbert
: Alors, les riches ? 
 

Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus.
Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres   

Colbert
: Alors, comment fait-on ?

Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous
le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux,
ni pauvres, ni riches…
Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres !
c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là !
Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser…c'est un réservoir inépuisable 
 
 Extrait du "Diable Rouge" c'était il y a 4 siècles!



Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 17:58

Je ne pourrai plus jamais écouter God save the Queen, sans penser à cette petite plume .......

 

Au moment où l'Angleterre, sous l'étiquette "Grande Bretagne", a utilisé les J.O pour proclamer la fierté de son passé (avouable), ce qui suit traite d'une question... dont il ne peut être question.

  Une petite histoire qui fait apprécier différemment la grande histoire :
 Certains d' entre vous, ont peut-être regardé, sur FR2, l'émission "Secrets d' Histoire" consacrée à Louis XIV.
  Je n'ai pas appris grand chose de nouveau et j'ai été surpris qu'il ne soit pas fait mention des suites étonnantes de l'opération de la fistule...
 Alors je vais réparer cet oubli... en espérant qu'on me pardonnera ce hors-sujet.

 Tout commence en janvier 1686, où Louis XIV tombe subitement malade. Il semble qu'il se soit piqué en s'asseyant sur une plume des coussins qui garnissaient son carrosse déclenchant un abcès à l'anus, qu'il aurait fallu immédiatement inciser pour éviter que la blessure ne s'infecte. Mais les médecins du roi, épouvantés à l'idée de porter la main sur le fondement de la monarchie - si j'ose m'exprimer ainsi - optèrent pour des médecines douces, type onguents. Ces méthodes ne donnèrent aucun résultat. Tout cela dura près de 4 mois et les douleurs royales ne cessaient pas !
Brusquement, vers le 15 mai, les chirurgiens, verts de peur, soupçonnèrent l'existence d'une fistule. Ce fut l'affolement général. Finalement, le 1er chirurgien FELIX de TASSY (appelé simplement FELIX) décide d'inciser et "invente" un petit couteau spécial, véritable pièce d'orfèvrerie dont la lame était recouverte d'une chape d'argent. Mais il fallut encore 5 mois pour fabriquer ce petit bijou... L'opération eut lieu le 17 novembre - sans anesthésie !!! - Il faudra encore 2 autres incisions (la plaie ayant du mal à se refermer pour cicatriser) pour qu'enfin à la Noël 1686, on puisse déclarer le roi était définitivement sorti d'affaire... et mettre fin aux rumeurs qui, à l'étranger, se propageaient disant que Louis XIV était à l'agonie.
Dès l'heureuse issue de l'intervention connue, des prières furent dites dans le royaume et les dames de Saint Cyr (création de Mme de MAINTENON devenue épouse morganatique) décidèrent de composer un cantique pour célébrer la guérison du roi. La supérieure, Mme de BRINON (nièce de Mme de Maintenon) écrivit alors quelques vers assez anodins - on est loin de Paul VALERY ou Charles PEGUY - qu'elle donna à mettre en musique à LULLI :

 Grand Dieu sauve le roi !

 Longs jours à notre roi !
 Vive le roi . A lui victoire,
 Bonheur et gloire !
 Qu'il ait un règne heureux
 Et l'appui des cieux !

 Les demoiselles de Saint Cyr prirent l'habitude de chanter ce petit cantique de circonstance chaque fois que le roi venait visiter leur école. C'est ainsi qu'un jour de 1714, le compositeur HAENDEL, de passage à Versailles, entendit ce cantique qu'il trouva si beau qu' il en nota aussitôt les paroles et la musique. Après quoi, il se rendit à Londres où il demanda à un clergyman nommé CARREY de lui traduire le petit couplet de Mme de BRINON. Le brave prêtre s'exécuta sur le champ et écrivit ces paroles qui allaient faire le tour du monde :
God save our gracious King,
Long life our noble King,
God save the King!
Send him victorious
Happy and glorious
Long to reign over us,
God save the King !

 Haendel remercia et s'en fut immédiatement à la cour où il offrit au roi - comme étant son oeuvre - le cantique des demoiselles de Saint Cyr.

 Très flatté, George 1er félicita le compositeur et déclara que, dorénavant, le God save the King serait exécuté lors des cérémonies officielles.
Et c'est ainsi que cet hymne, qui nous paraît profondément britannique, est né de la collaboration :

 d'une Française (Mme de BRINON), d'un Italien (LULLI), d'un Anglais (CARREY) , d'un Allemand HAENDEL naturalisé britannique et ...d'un entre-fesses Français, celui de sa Majesté Louis XIV.
Un hymne européen en fait…
A quoi tiennent les choses:
Si Louis XIV ne s'était pas mis, par mégarde, une plume dans le derrière, quel serait aujourd'hui l'hymne britannique ?

 

 

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 19:32

Dans la nuit de mardi à mercredi les pompiers spiripontains ont du intervenir afin de maitriser un feu de voiture résidence le Fontinalia.

VOITURE EN FEU

Impressionnant un pompier attaque le sinistre (photo jpg)

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 18:32

 

LA LETTRE  n°158 Pont-St-Esprit, le 3 janvier 2013

 

Comme le veut la tradition, je commencerai par vous souhaiter à tous une

Bonne et heureuse année 2013

surtout la santé et plein de ces petits bonheurs qui font le charme de la vie.

 

L’historiette que François Hollande ne connaît pas : ce sont deux amis, l’un Français (chrétien) et l’autre Algérien (arabo-musulman), qui se rencontrent régulièrement au café pour boire un verre et commenter l’actualité (si, si, ça existe). Le Français commence : « je vais te raconter une historiette qui s’est passée dans l’Est algérien, du temps où Saint-Augustin était évêque d’Hippone, l’actuelle Annaba où, soit dit en passant, il n’y a plus ni évêque ni chrétiens… Un jour, St-Augustin se promenait au bord d’une rivière, un oued dirait-on maintenant. C’était l’été, il faisait chaud, et l’eau claire l’invitant à la baignade, il se déshabille, range ses habits sur un rocher, se baigne et, quand il sort de l’eau, ses habits avaient disparu, un Arabe les lui avait volés ».

A cette accusation, l’Algérien outré s’exclame : « Mais c’est scandaleux d’accuser un Arabe, d’autant qu’à l’époque de St-Augustin il n’y avait pas d’Arabes en Algérie ! ».

Et le Français ravi de rétorquer : « étant maintenant établi qu’il n’y a pas toujours eu d’Arabes en Algérie, on va pouvoir commenter le discours arabo-algérien du Président Hollande qui, en plus de faire la part trop belle aux Arabes, a donné dans le baise babouche aux potentats héritiers de l’indépendance, au lieu de leur rappeler ce que disait le plus illustre leader de la révolution algérienne, Ferhat Abbas : la France n’a pas colonisé l’Algérie, elle l’a fondée ».

 

(pour en savoir plus, lire mon petit bouquin ‘’Les événements d’Algérie expliqués à mon fils’’, toujours à la vente à La maison de la presse, Magpresse et disponible à la bibliothèque municipale)

 

Les Français sont racistes : le fait est bien connu, reconnu, dénoncé et, régulièrement, les bien-pensants et autres donneurs de leçons du système médiatico-politique nous en remettent une couche, pour bien nous en persuader et nous culpabiliser.

C’est ainsi que les médias viennent de publier le dernier sondage IFOP / JDD, donnant le ‘’top 50’’ des personnalités préférées des Français, dont les quatre premières sont :

 

1er Omar Sy, 2ième Gad Elmaleh, 3ième Yannick Noah, 4ième Jamel Debbouze …

 

Sondage qui confirme le racisme flagrant de nos compatriotes, dont on ne peut qu’être honteux. Ah ! vraiment, on a bien raison de s’alarmer d’un tel comportement qui brime et défavorise l’accès de certains aux carrières valorisantes. Et ils ont bien raison ceux qui réclament que toutes les activités soient ouvertes à tous - notamment dans les médias, le cinéma et, surtout, la télé - pour qu’ils soient mieux connus des Français qui les ignorent si injustement.

 

D’autant qu’en plus d’être de fieffés racistes, les Français sont aussi d’affreux colonialistes, comme l’a humblement confessé le bon Président Hollande dans son discours d’Alger…

Allez, encore une fois, montrons du doigt ces mauvais compatriotes, racistes, colonialistes, et frappons-nous sur la poitrine de honte d’être Français : excellente résolution expiatoire pour 2013… avec l’espoir que le prochain ‘’top 50 ‘’ soit à la fois plus équitable et plus représentatif.

 

Nos impôts locaux : la majorité municipale se glorifiant de les ramener cette année au niveau de 2007, rappelons qu’à ce moment-là, ils étaient déjà deux fois supérieurs à la moyenne nationale des communes de même importance, comme je le déclarais en conseil municipal le 19 avril 2007 : « …les impôts locaux ont doublé en l’espace d’une quinzaine d’années : 2 millions de francs en 1985 et 4,5 maintenant, et ils sont deux fois supérieurs à la moyenne… ».

D’autre part, personne n’a oublié que c’est l’augmentation brutale et excessive des impôts, qui a provoqué le mouvement qui a porté aux affaires la nouvelle majorité, laquelle s’est faite élire en promettant de les ramener au niveau moyen national. Ce qui était possible en mettant les banques et l’Etat face à leurs responsabilités, comme je le rappelle régulièrement, exemples à l’appui…

En résumé, si cette année nos impôts reviennent au niveau de 2007, ils seront encore deux fois supérieurs à la moyenne nationale, contrairement aux promesses de la majorité qui n’a pas fait ce qu’il fallait. On aura l’occasion d’y revenir avant les municipales de mars 2014…

 

La pensée du jour : il faut demander plus à l’impôt et moins au contribuable. (Alphonse Allais)

 

Adresse : l.esparza@orange.fr Toutes les lettres sont à disposition sur le blog : http://lalettredelouisesparza.blogg.org

Repost 0
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 07:48

Le mouvement chrétien des retraités était en pèlerinage à Lourdes

Correspondant
28/12/2012,
Lourdes, une ville très prisée par les pélerins.
Lourdes, une ville très prisée par les pélerins. (© D.R)

Dernièrement, Notre-Dame-de-Lourdes avait invité ses enfants du Mouvement chrétien des retraités à venir la prier à la grotte de Massabielle. C'est donc remplis d'espérance et de foi que 43 pèlerins ont répondu présent à l'appel de leur maman céleste. Lourdes est un haut lieu de lumière, obéissance, unité, espérance et santé. Les pénitents ont passé quatre jours bercés par le cœur immaculé de Marie, touchés de sa douceur. Blottis sous son grand manteau maternel, ils ont pu trouver réconfort, consolation, amour et grande paix. Avec une petite pointe d'humour, ils ont vécu ces jours comme des ' JJC ', c'est-à-dire les ' journées des jeunes croulants ' ! Faisant partie du voyage, père Arthur, plein de force et de joie, a célébré les messes quotidiennes, dont l'une à la crypte, puis un chemin de croix à la chapelle Saint-Joseph. Le dernier jour, samedi matin, la messe a été dite par Mgr Fort. Elle était animée par l'Ordre militaire et hospitalier de Saint-Lazare de Jérusalem et le MCR. Ensuite, père Arthur a béni un cierge qui a été allumé pour tous, y compris les absents et les paroissiens de tous les villages. Pour certains pèlerins, ce fut l'occasion de remercier Notre-Dame-de-Lourdes ou de lui confier leurs intentions. Puis, la prière à Marie a terminé cette journée. Les retraités ont également assisté à une conférence dont le thème était ' Avec Bernadette, prions le chapelet '. Au programme de ce séjour, la visite d'un parc animalier, où les participants ont pu caresser des marmottes qui venaient manger dans leurs mains, observer des ours qui se mettaient debout pour attraper des pommes. Les MCR ont partagé des moments forts, grâce à ce voyage, organisé par Firmin et Brigitte.

Repost 0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 19:34

Une rue baptisée Émile-Noël en hommage à un bâtisseur

Émile Noël a contribué au développement économique local et au rayonnement de la ville.

Les traqueurs de symboles y verront peut-être matière à disserter. À une semaine de Noël, le conseil municipal qui se réunit ce soir à 19 h, à l'hôtel de ville, s'apprête à baptiser une rue de la ville au nom d'Émile Noël. Les élus de Pont-Saint-Esprit tiennent ainsi à rendre hommage au fondateur de l'huilerie Noël, décédé le 28 septembre 2011. L'axe routier, qui relie le passage à niveau rue du Maréchal-Juin jusqu'au croisement du chemin de Masconil, de Saint-André et du chemin des hauts de Saint-Joseph, portera désormais le nom de l'illustre disparu. La collectivité et son maire, Roger Castillon, tiennent ainsi à honorer la mémoire d'un "grand bâtisseur". "C'était une figure dynamique qui a marqué la ville" Patron emblématique et infatigable, pionnier des huiles biologiques en France, c'est sous sa férule que la PME du chemin des Oliviers devient première employeur privé de la ville, avec une cinquantaine de salariés. Émile Noël a su transformer un petit moulin à huile artisanal en une puissante firme à taille humaine et au rayonnement international. Il a beaucoup voyagé. En 1966, il crée la marque Émile Noël qui fait florès dans les rayons des magasins bio. Il achète ses premiers tournesols biologiques dans les années 70. Il a aussi créé une filière de sésame au Burkina Faso. Depuis une décennie, l'Huilerie Noël coopère avec le Mali pour la culture du sésame bio. Émile Noël fut également un partisan du commerce équitable. Il a œuvré de façon conséquente au développement de l'économie locale.

Repost 0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 19:16

Des Fonctionnaires forcés d'intégrer le privé

Les éboueurs pas très chauds de rejoindre le groupe Nicollin

THIERRY MBOM
21/12/2012

Le ramassage des ordures à Pont-Saint-Esprit ne se fera plus en régie.

Le ramassage des ordures à Pont-Saint-Esprit ne se fera plus en régie. (Photo T. M.)

 

Jusqu'ici, ils n'avaient pas parlé. Mais face à ce qui leur paraît désormais inéluctable, ces éboueurs spiripontains sortent de leur mutisme. Il faut en effet rappeler que la communauté de communes Rhône Cèze Languedoc (RCL) qui les emploie, cesse d'exister au 31 décembre à minuit. L'Agglo du Gard rhodanien reprend le flambeau mais ne les garderait pas. En revanche, deux des neuf agents seraient recasés, comme chauffeur à la mairie de Bagnols pour l'un, et au sein de la collectivité de Pont-Saint-Esprit pour l'autre. Reste donc à régler le cas des sept autres agents de ramassage des poubelles. Jean-Christian Rey, l'encore président de RCL, leur propose de rejoindre le groupe Nicollin. Le prestataire privé assurera la collecte des ordures ménagères du 1er janvier au 31 décembre 2013.

 

 

2 réactions M Libre
la timbrée
le 21/12/2012, 11h38

les eboueurs ont mangé leur pain blanc. avec la privatisation et le regard indifferent du maire de pont leur statut changera du tout au tout. enfin pas tout de suite mais d'ici une année ils appliqueront la convention collective nicollin et la ce sera dur. il n'y a qu'à voir les ex ptt qui ont rejoint france telecom. ils ont conservé leur statut de fonctionnaire (pour l'instant) mais ils appliquent les dures regles de l'entreprise privatisée.

 
 
blondichou30
le 21/12/2012, 07h46

ils ont bien raison d'être inquiets!!!!!!! quels statuts auront-ils après fin décembre 2013????? et si Nicollin n'obtient pas le prochain marché public de l'agglo que va-t-il se passer pour eux????? (à moins que les dirigeants de l'agglo sachent déjà qu'il obtiendra le marché??????) et puis je me souviens un problème semblable à Nîmes où les éboueurs après quelques temps d'intégration dans une entreprise, avaient fait l'objet de restructuration...... et donc été licenciés!!!!!!

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens