Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 13:30

 

LA LETTRE   n° 164 Pont-St-Esprit, le 07 avril 2013

 

Le point sur les élections municipales de mars 2014 à Pont-St-Esprit

 

Aux municipales, les listes et leurs leaders ont une couleur politique, qu’elle soit affichée ou pas, qui détermine ensuite le choix des sénateurs et des députés. Exemple récent des législatives, où notre maire a aidé le candidat Socialiste à battre le sortant UMP.

D’autre part, comme l’ont montré les dernières élections, Pont-St-Esprit se caractérise par : des électeurs de droite, des élus de gauche. Ce qui ne relève pas du hasard, mais du fait qu’avec un FN à 30%, désormais l’UMP a peu de chances de l’emporter sans composer avec. Bref, à 11mois des échéances, si l’on veut que ça change, il est temps de s’en préoccuper.

 

Situation de la majorité : elle a beaucoup perdu depuis son élection de 2011 (dans un contexte particulier, seule face à Baumet), et ne devrait plus avoir le soutien de l’électorat du centre et de droite, qui n’avait pas d’autre choix pour éliminer Baumet. Autrement dit, si en mars prochain la majorité n’est pas écartée, c’est que ses concurrents s’y seront mal pris. Comme disait Flavius Josèphe : « il n’est pas de citadelle imprenable, il n’est que des bastions mal assiégés ».

 

Situation de l’opposition : deux mouvements essentiels sont à considérer :

 

L’UMP : atomisée depuis la fin des années 90, quand ses dirigeants départementaux ont pactisé avec Baumet. Elle n’a donc plus de structure locale et s’est divisée en 3 groupes :

1/ ceux qui ont suivi Baumet, et sont dans l’opposition au conseil municipal : Gérard Guilhen. 

2/ ceux qui ont soutenu Castillon, et ont un élu dans la majorité municipale : Michel Raynaud.

3/ ceux qui sont restés neutres, et de moins en moins visibles…

Dans ce contexte, vouloir rassembler tous les adhérents de l’UMP relève de la gageure, comme on l’a vu au moment des législatives, quand on a essayé, mais en vain (voir lettre n° 145).

 

Le Front National : plus de 30% des voix aux dernières présidentielles et législatives, mais pas de personnalité spiripontaine marquante, handicap majeur aux municipales.

 

Enfin, on ne s’attardera pas sur les velléités de personnalités animées par des intérêts particuliers qui peuvent avoir un effet d’annonce, mais qui au final sont délaissées par les électeurs, au profit des candidats proches de leurs sensibilités politiques.

 

Hypothèses électorales : il y en a donc essentiellement deux :

 

1/ chacun des deux mouvements (UMP, FN), fait sa propre liste : ce qui permet de compter les voix. Vu le contexte local, le score de l’UMP pourrait ne pas être excellent. Quant au FN, comme aux municipales on vote surtout pour des gens du pays que l’on connaît et, qu’il n’en a guère, il pourrait ne pas atteindre ses 30% des récents scrutins nationaux.

Ainsi, au second tour, il  est donc probable que la majorité de gauche serait réélue, une alliance des listes d’opposition entre les deux tours étant contre-productive, comme on l’a vu en 2001.

 

2/ liste commune des insatisfaits de la majorité : dès le premier tour, sur la base suivante :

- 1/3 des candidats issus de l’UMP

- 1/3 du FN

- 1/3 de la société civile (même si, comme dans la trilogie de Pagnol, les tiers ne sont pas égaux)

- un programme simple et de bon sens, allant de la réconciliation de tous les Spiripontains (que la majorité s’applique à toujours diviser), au moratoire sur la dette (qui n’a pas été fait), en passant par la maison médicale au Champ de Mars (qui s’impose), un contrôle serré de l’Agglo (en voie de nous ruiner) - tous sujets déjà développés ici - et autres nécessités évidentes. Et, bien entendu, un engagement sur les candidats que l’on soutiendra aux élections nationales, ce qui finira de convaincre ceux qui, en votant Castillon en 2011, n’ont pas réalisé qu’ils votaient indirectement pour le mariage homo (Castillon ayant aidé le candidat Socialiste à l’emporter…).

 

En conclusion : l’UMP ayant des élus dans la majorité municipale de gauche, situation contre nature mais jamais contestée ; qui pourrait critiquer que des militants réalistes négocient pour faire liste commune avec le FN qui, en plus d’être incontournable, fait partie de la famille de droite ?

 

La pensée du jour : quand je vais négocier, j’ai toujours trois solutions de rechange et, souvent,

c’est la quatrième qui passe. (Jean-Baptiste Doumeng)

 

Toutes les lettres sont à disposition sur le blog : http://lalettredelouisesparza.blogg.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens