Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 15:26

 

LA LETTRE de Louis Esparza  n°152 Pont-St-Esprit, le 22 octobre 2012

 

Du passé faisons table rase : telle pourrait être la devise de Castillon depuis qu’il est arrivé aux affaires, avec l’obsession irrépressible de contrecarrer et casser systématiquement tout ce qui a été initié du temps de son prédécesseur : du logo de la mairie au karting (pour lequel il a traîné dans la boue et diffamé l’entrepreneur par voie de presse), en passant par l’extension de Casino et la maison médicale au Champ de Mars, comme déjà évoqué ici (lettre 146 par exemple).

Bref, éradiquer tout ce que l’Histoire pourrait mettre au crédit de l’ancien règne, telle est la préoccupation première du maire. Et quand il est trop tard pour bloquer un projet, comme avec la Scène-Chapelle des Pénitents, il en attribue la paternité à quelqu’un d’autre que son initiateur, comme il n’a pas hésité à le faire lors de l’inauguration de cette salle. Heureusement que le député, Patrice Prat, a eu l’honnêteté de rétablir la vérité…

 

La maison médicale au Champ de Mars : comme on vient de le voir, son destin est scellé, par la détermination obsessionnelle de Castillon. Si ce n’est que les promoteurs du projet ne semblent pas encore l’avoir compris, et insistent pour faire avancer le dossier, pétition à l’appui.

Résultat, pour en finir, le maire a sollicité le concours d'officines spécialisées qui ne ramonent pas pour la suie (50 000 € pour leurs diverses prestations), lesquelles lui ont fourni des arguments (plus fallacieux les uns que les autres), pour s’opposer à la maison médicale au Champ de Mars.

D’où la réunion publique du 17 octobre, afin que le maire et les officines fassent leur one man show anti-maison médicale. Et les béni-oui-oui appelés en renfort sont venus applaudir béatement, ravis du rejet d’un projet initié jadis ; incapables d’avoir un brin de réflexion et de bon sens, pour réaliser qu’avec la maison médicale il y a urgence, et que c’est bien au Champ de Mars qu’il faut la faire.

 

Mais comme le maire ne veut pas porter la responsabilité de l’échec du projet, il a proposé un autre emplacement, au fond de l'Hôtel Dieu (ancien hôpital). Mais pour cela, il faudrait d’abord que la mairie l’achète, qu’elle rase les bâtiments inutilisables, aménage les abords, fasse un parking, etc. Ce qui ne peut qu’exiger du temps, alors que les promoteurs du projet sont tenus de concrétiser au plus tôt.

 

En résumé, les tenants du projet ont le choix entre deux options :

1/ ils se plient à la volonté du maire et acceptent l’Hôtel Dieu, alors que l’emplacement ne leur convient pas et que la réalisation ne peut que s’éterniser…

2/ ils attendent patiemment 2014, en espérant qu'une nouvelle équipe, réaliste et constructive, gagne les élections et accepte le projet du Champ de Mars. D’autant qu’il est pratiquement finalisé, et n’attend plus que la levée de l'oukase décrété par Castillon en arrivant à la mairie. Ce qui demandera certainement moins de temps, que l’hypothétique implantation à l’Hôtel Dieu.

Et pour s’assurer du résultat en évitant d’attendre pour rien, ils peuvent aider, et même s’impliquer, avec ceux qui se préparent à renverser la majorité en 2014…Comme disait De Gaulle à ceux qui lui demandaient s’il fallait pousser à la roue pour renverser la IV République : « à trop attendre les souliers d’un mort, on risque de marcher longtemps pieds nus…».

 

Les scandales qu’on étouffe : dans le dernier bulletin municipal, à la rubrique ‘’libre expression’’, les élus d’opposition dénoncent de gros travaux d’enrochement et d’élargissement de voie, qui ont été réalisés, sans information des élus ni du conseil municipal, en bout du chemin de la Barandonne, pour élargir la voie d’accès à une seule et unique maison, celle du maire.

En pareil cas, sous l’ancien règne, on aurait vu aussitôt l’opposant Castillon intervenir dans la presse, scandalisé qu’on nous cache ces travaux aussi inconsidérés qu’injustifiés, réalisés uniquement pour satisfaire l’intérêt personnel du maire. Peut-être même qu’une manif se serait mise en route…

De la même façon, que n’a-t-on pas entendu, de la part de Castillon et de ses bons apôtres, sur le scandale que représentait - à leurs yeux de jadis - le fait que l’ancien maire ait fait embaucher son Directeur des services à la communauté RCL, pour y faire quelques heures supplémentaires bien rémunérées. Et aujourd’hui que Castillon est devenu maire, il a manœuvré de la même façon que son prédécesseur, pour que son nouveau Directeur des services émarge à RCL (et à l’agglo en janvier).

Mais la différence avec l’époque, c’est que dans les deux cas (amélioration de l’accès à la maison du maire et Directeur émargeant à RCL), personne ne pipe mot, nul ne se scandalise, toute la mouvance de la majorité ‘’fait le canard’’, comme l’avouent certains d’entre eux en privé.

C’est ainsi qu’ils étouffent les mêmes scandales qu’ils dénonçaient jadis, satisfaits d’eux-mêmes, fiers et contents, persuadés d’être le sel de la terre…

 

La pensée du jour : …quand le sel perd sa saveur, il n’est plus bon qu’à être jeté dehors, et foulé

aux pieds par les hommes. (Matthieu, V,13).

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens