Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 16:23

 

LA LETTRE de Louis Esparza  n°151 Pont-St-Esprit, le 15 octobre 2012

 

L’état des lieux à 18 mois des municipales de mars 2014

 

La gauche : commençons par elle puisqu’elle a gagné les dernières municipales. Elle se compose essentiellement de deux groupes : celui qui est à la mairie, mené naturellement par le maire ; et celui qui est à l’extérieur, en réserve, animé notamment par Michel Tachon, pour servir le moment venu à renouveler l’équipe sortante. Articulation qui révèle un sens évident de l’organisation et de la stratégie, appuyée sur les grands partis, PS et PC, qui continueront probablement à former l’ossature du mouvement (on imagine mal le PC faire bande à part en 2014, alors que ses leaders se sont discrédités, en avalisant la politique antisociale du maire à l’égard du personnel municipal).

Reste à voir qui sera tête de liste si Castillon se retire, comme il le dit à certains de son entourage, un peu de la même façon qu’en 2006, il m’affirmait qu’il ne se représenterait plus jamais… D’autant qu’à la lecture de ses éditos dans ‘’Flash infos’’, où il égrène tous les chantiers qu’il met en route, on a l’impression que c’est pour nous dire dans un an et demi : « afin que ces chantiers soient menés à bien, il faut me réélire…». Enfin, dans l’éventualité où il serait absent, c’est Christophe Serre qui pourrait briguer la succession (éventualité déjà évoquée ici), ou quelqu’un d’autre de la mouvance.

 

La droite formelle : en dépit de l’impérieuse nécessité de redonner des structures à la section locale de l’UMP, elle reste atomisée, dans l’état où l’ont mise jadis ses dirigeants départementaux, par complaisance à l’égard de Baumet. Lequel est désormais complètement out, si ce n’est que lui n’en est peut-être pas convaincu et si, d’aventure, il manifestait quelque velléité de reconquête, ou manœuvrait en sous-main pour inspirer une liste, on se retrouverait illico dans le climat électoral de 2011, qui a fait le bonheur de la gauche.

Dans tous les cas, l’ombre du ‘’commandeur’’ planera sur le scrutin, et peut brouiller les cartes…

C’est dans ce contexte que certains de l’UMP, commencent à se préparer, mais sans trop se presser… Alors qu’ils devraient, au contraire, se manifester au plus tôt, du fait qu’ils ne sont pas tous très connus, et surtout qu’ils ne sont pas présents sur le terrain, ne serait-ce que par quelques articles de presse, tracts occasionnels ou site Internet ; pendant que ceux de gauche et leurs amis, qui se sont déjà bien investis, s’activent en première ligne de la vie associative.

De plus, le rejet systématique par l’UMP de l’extrême droite (qui rassemble ici 30% des électeurs), ne lui donne guère de chance face à la gauche qui, elle, ne rejette pas ses extrêmes, et les rassemble pour assurer la victoire. C’est ainsi que dans une précédente lettre (n° 145), je résumais la situation : électeurs de droite, élus de gauche.

 

La troisième voie : au tableau que l’on vient de brosser, il faut ajouter une possible troisième voie, que représenterait une liste divers-droite, rassemblant tous ceux qui ont des sensibilités plus empreintes de réalisme que d’idéologie, votant généralement plutôt à droite, avec ou sans attache politique à l’UMP ou ailleurs… mais qui ne se laissent pas impressionner par les censeurs de la classe médiatico-politique, et ne rejettent pas l’extrême droite et ses électeurs qui, en ce qui nous concerne ici, sont tous de très honorables Spiripontains.

C’est cette composante qui aurait le plus de chances de rassembler tous ceux qui ne veulent pas, ou ne veulent plus, de la mouvance actuellement aux affaires, et qui ne se font guère d’illusions sur les capacités de la droite formelle.

Et ce nouveau groupe sera d’autant plus crédible et assuré du succès, qu’il fondera son programme sur le règlement de la dette, en mettant l’Etat et les banques face à leurs responsabilités ; condition sine qua non pour pouvoir vraiment réduire les impôts, comme cela s’est fait ailleurs en pareille circonstance, mais que Castillon n’a pas fait, pour ne pas contrarier le préfet qui lui a montré le chemin de la mairie (thème déjà abordé ici et sur lequel on aura l’occasion de revenir en détail...)

Enfin, l’heure de vérité approchant, il ne reste plus qu’à lancer ce grand mouvement divers-droite qui nous sortira de l’ornière… en souhaitant bien du plaisir à ceux qui s’y attelleront.

 

La pensée du jour : toute vérité passe par trois stades : en premier lieu on la ridiculise ; en deuxième

lieu on s’y oppose violemment ; enfin on l’accepte comme si elle allait de soi.

(Schopenhauer)

 

 

 

Adresse : l.esparza@orange.fr Blog : http://lalettredelouisesparza.blogg.org

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens