Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:25

Le Premier ministre déclare qu’il revendique la stigmatisation de Marine Le Pen.

Mais au lieu de fuir les débats, faites des propositions, débattez au lieu de ne rien faire pour les ouvriers, contre le chômage, le pouvoir d'achat qui ne cesse de baisser......

C'est vous et tous les gouvernements successifs depuis plus 30 ans qui êtes responsable de la dégradation de la France, tous ce que vous savez faire c'est taxer les gens qui se lèvent le matin pour aller travailler.

C'est vrai que notre premier Ministre préfère les grands patrons.

RÉACTIONS:

Surprise à droite et chez les Verts Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a jugé «extravagantes» les déclarations de Manuel Valls et l’a accusé de «surjouer» le danger FN.

L’ex-ministre UMP Rachida Dati s’est dite «très choquée» par ces propos qui risquent de «faire monter» la formation d’extrême droite.

François Bayrou (MoDem) parle de «vocabulaire inadapté », tandis qu’Emmanuelle Cosse (EELV) juge qu’on ne répond pas au FN «par l’angoisse» mais plutôt par la «bataille politique ».

ÉDITORIAL par PHILIPPE PALAT

Tremplin Manuels Valls aime jouer avec les mots. Et beaucoup avec le feu. Après ses sorties sur l’apartheid social et l’islamo-fascisme, voilà qu’il enflamme le débat en clamant sa peur de voir le Front national remporter la présidentielle de 2017. Vraie peur panique de voir une France “s’extrêmiser” ou peur du ridicule en cas de débâcle lors du scrutin des départementales ? Sans doute les deux tant le Premier ministre, farouche combattant de Marine Le Pen, sait d’ores et déjà que la prochaine échéance électorale lui réserve un triple camouflet: une Berezina pour une gauche démobilisée, la perte brutale de bastions socialistes et la confirmation de la prégnance frontiste dans un pays en proie au doute. À croire que le chef du gouvernement, tout comme le chef de l’UMP qui fustige le FNPS, n’a pas d’autre solution que la diabolisation pour se faire entendre de l’électorat. Sauf qu’à pousser des incantations et à crier au loup, on ne règle rien. Au contraire. En plaçant au centre de leurs préoccupations le risque nationaliste, ils confèrent au FN une position plus puissante que celle du simple spectateur de l’alternance. Pire : droite et gauche confondues galvanisent sa dynamique. Le clan Le Pen ne pouvait rêver de meilleur tremplin. Pour un grand saut... dans le vide?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de J¨PGarcia
  • Le blog de J¨PGarcia
  • : Ce blog est fait uniquement pour faire passer des informations sur la ville le département la région et nationale
  • Contact

Recherche

Liens